• Premier rameau

    XIV Fernand de Séjournet de Rameignies (baron 1903), auteur du premier rameau x Gabrielle de Schietere de Lophem

    XV Albert de Séjournet de Rameignies (baron 1931) x Johanna Sebus

    XV Gustave de Séjournet de Rameignies, éc. x Marguerite van den Hove d'Ertsenryck

    XV Raymond de Séjournet de Rameignies, éc. x Eugénie Billiet

    XV Isabelle de Séjournet de Rameignies x Henry de Vion, vicomte de Gaillon

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XIV Fernand de Séjournet de Rameignies

    de séjournet de rameignies,de schietere de lophem,sebus,van den hove d'ertsenryck,billiet,de vion de séjournet de rameignies,de schietere de lophem,sebus,van den hove d'ertsenryck,billiet,de vion

    1.1.4.6.14.6.4.6.9.3.1.1.5.1 | Fernand-Victor-Marie-Joseph-Ghislain-Couronné de Séjournet de Rameignies (baron 1903), auteur du premier rameau, ° château de Rameignies 4 juillet 1854, † Saint-Josse-ten-Noode 20 avril 1931, 

    de séjournet de rameignies,de schietere de lophem,sebus,van den hove d'ertsenryck,billiet,de vion

    x Sainte-Croix-lez-Bruges 16 juin 1879 Gabrielle-Jeanne-Mélanie-Ghislaine de Schietere de Lophem, ° Bruges 2 mars 1853, † Bruxelles 31 janvier 1930, fille du chevalier Charles-Jacques-Thomas-G.-M.-François, et de Mathilde-Marie-Catherine-Ghislaine-Huberte Roels. Armes : de sable à deux chevrons d'argent.

    1 | Albert-Victor-Joseph-Marie-Ghislain de Séjournet de Rameignies (baron 1931), ° Bruges 27 mars 1880, † Bruxelles (2e district) 17 décembre 1967, militaire de carrière, engagé le 21 novembre 1900 au 3è Régiment de Lanciers, nommé sous-lieutenant à la date du 24 décembre 1909. Il est désigné le 27 décembre 1909 pour le 1er Régiment de Chasseurs à Cheval, et y est nommé lieutenant le 15 décembre 1912. Il fait toute la guerre 1914-1918 au 1er Régiment de Chasseurs à Cheval et est titulaire de huit chevrons de front. Nommé capitaine en second à la date du 26 décembre 1918, puis capitaine-commandant le 26 juin 1919.  Le 1er avril 1920, il est désigné pour rejoindre le 2e Régiment de Lanciers, puis rejoint à sa demande le 4ème Régiment de Chasseurs à Cheval le 15 novembre 1920. Le 24 juin 1921, il est désigné pour le 1er Régiment de Lanciers. Par suite de réorganisation de l’armée, il passe en 1923 au Bureau de Recrutement de Malines. In fine, il est désigné administrativement pour le 1er Régiment de Lanciers le 1er avril 1926. Nommé major honoraire le 26 juin 1931, il se marie sur le tard ayant réçu, le 1er octobre 1931, du Ministre de la Défense nationale « l’autorisation à contracter mariage ». Il est pensionné à la date du 1er avril 1934, mais sert encore trois années dans le cadre de réserve, x Bruxelles (2e district) 25 novembre 1931 Johanna-Gertrude-Wilhelmine Sebus, ° Clèves (Prusse Rhénane Allemagne) 10 novembre 1892, fille de Théodore-Hermann, et d'Anne-Gerharda Bautz. Résidence en 1964 : rue Félix Sterckx 28 à Laeken.

    2 | Gustave-Charles-Joseph-Marie-Ghislain de Séjournet de Rameignies, éc., ° Bruges 16 mai 1881, † Etterbeek 10 juillet 1962, chev. O. Couronne x Bruxelles 4 janvier 1910 Marguerite-Eugénie van den Hove d'Ertsenryck, ° Louvain 7 février 1884, † Bruxelles 14 février 1950, fille d'Auguste-François-Marie-Joseph van den Hove, capitaine-commandant de cavalerie, ° Louvain 2 février 1849, † Saint-Trond 26 juin 1891, et d’Olympe-Julie-Victoire de Heusch. Marguerite-Eugénie van den Hove, fut autorisée par Arrêté Royal du 19 novembre 1921, à joindre à son nom patronymique celui d’Ertsenryck, ancienne seigneurie de sa famille.

    3 | Raymond-Auguste-Fernand-Marie-Ghislain de Séjournet de Rameignies, éc., ° Bruges 8 mai 1882, y † 16 janvier 1945, x Koksijde 16 juin 1916 Eugénie-Marie-Stéphanie Billiet, ° Sainte-Croix-lez-Bruges 22 septembre 1881, fille de Léopold, et de Colette Debrie.

    4 | Isabelle-Laure-Marie-Ghislaine de Séjournet de Rameignies, ° Bruges 12 décembre 1886, † Ixelles 26 juillet 1977, x Sainte-Croix-lez-Bruges 12 août 1914 Henry-Louis-Marie de Vion, vicomte de Gaillon, Paris (VIIe) 25 avril 1877, † Saint-Josse-ten-Noode 14 février 1959, fils du vicomte Jean-Gabriel, et de Marie-Zoé-Marthe Puissant de la Villeguerif. Résidence : en 1964, avenue Armand Huysmans 70 à Bruxelles 5.

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Second rameau

    XIV bis Amédée de Séjournet de Rameignies (jonkheer), auteur du second rameau x Lucie Fontaine de Ghélin

    XV Yvonne de Séjournet de Rameignies x Edouard Parthon de Von (chevalier)

    XV André de Séjournet de Rameignies (jonkheer) x Hélène Forgeur (baronne)

    XVI Adrien de Séjournet de Rameignies (jonkheer) x Anne van de KERCHOVE

    XVII Eric de Séjournet de Rameignies (jonkheer) x Bernadette de Wilde d’Estmael

    XVIII Cédric de Séjournet de Rameignies (jonkheer) x Caroline De Temmerman

    XIX Lucie de Séjournet de Rameignies

    XIX Théa de Séjournet de Rameignies

    XVIII Laetitia de Séjournet de Rameignies x (mar.dis.) Rodolphe De Vuyst (dont Chloé, Isaline, Camille et Alexandre)

    XVIII Corentin de Séjournet de Rameignies (jonkheer) x Diane Querton

    XIX Argan de Séjournet de Rameignies (jonkheer)

    XVII Christian de Séjournet de Rameignies (jonkheer) x Dominique Biemans

    XVII bis Etienne de Séjournet de Rameignies (jonkheer) x Annick de Wilde d’Estmael

    XVIII Gaëlle de Séjournet de Rameignies x Thierry Goossens (dont Julie et Thibault)

    XVIII Marine de Séjournet de Rameignies x Günther Vansteenweghen (dont Rose, Arthur et Alexine)

    XVIII Brieuc de Séjournet de Rameignies (jonkheer) x Loes Vandenbussche

    XVII ter Thierry de Séjournet de Rameignies (jonkheer) x Anne Coppieters ‘t Wallant (jonkvrouw)

    XVIII Philippe de Séjournet de Rameignies (jonkheer)

    XVIII Amaury de Séjournet de Rameignies (jonkheer)

    XVIII Nicolas de Séjournet de Rameignies (jonkheer)

    XVIII Michaël de Séjournet de Rameignies (jonkheer)

    XVI Anne-Marie de Séjournet de Rameignies x Alain Terpougoff (dont Isabelle et Christian) 

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XIV bis Amédée de Séjournet de Rameignies

    Amédée de Séjournet de Rameignies coll. Eric de Séjournet.jpg
    coll. Eric de Séjournet

    1.1.4.6.14.6.4.6.9.3.1.1.5.2 | Amédée-Victor-Joseph-Marie-Ghislain de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °château de Rameignies 30 décembre 1855, † Tournai 11 juin 1928, bourgmestre de Pipaix. Le 11 octobre 1885, il participe au Millénaire de Saint Badilon à Leuze, 

    17 Lucie Fontaine de Ghélin 1823.jpgx Pipaix 2 mai 1882 Lucie-Valentine-Antonia-Marie-Josèphe-Ghislaine Fontaine de Ghélin ( tome 4 | Ancêtreclopédie 17), ° Gentbrugge 29 septembre 1861, † Toulouse (France) 28 janvier 1935, fille de Charles, éc., et d’Eudoxie Le Fevere de Tenhove. Armes : d'azur à la fasce d'argent, accompagnée en chef de trois têtes et cols de cerfs rangés d'or.


    1913 - Yvonne de Séjournet de Rameignies II (Tournoi de Chevalerie à Tournai) (portrait).jpg1 | Yvonne-Albertine-Charlotte-Léopoldine-Antonia-Marie-Joseph-Ghislaine de Séjournet de Rameignies ( tome 3 | Descendance féminine), ° château de Ghyssegnies à Pipaix 1 août 1885, † Ath 28 décembre 1971, x Pipaix 16 mai 1905 Edouard-Joseph Parthon de Von (chevalier 1932), ° Horrues 12 novembre 1881, † Béclers 13 septembre 1945, inh. dans le caveau de famille à Laeken. Vice-consul de France pendant la guerre 1914-1918, vice-consul d'Espagne et d'Argentine à Tournai, Directeur de la banque Jules Joire à Tournai, administrateur du Foyer Ouvrier Tournaisien, Administrateur de la Brasserie de Haecht, Président du Royal Auto-Moto Club de Tournai, Membre de l'Assistance Publique, membre de la Chambre du Commerce, membre du Cercle Archéologique d'Ath, membre de la Fanfare Sainte-Cécile de Beclers, membre de la Fabrique d'Eglise de la paroisse Saint-Piat à Tournai, chevalier des Ordres de la Couronne, de la Légion d’Honneur et de l’Ordre Royal d’Isabelle la Catholique. Il était fils du chevalier Alphonse-Henri, châtelain et bourgmestre de Horrues près de Soignies, président du Royal Auto Moto Club du Hainaut (1929), et de Marie-Jeanne-Joseph-Gabrielle Fontaine de Ghélin (
     tome 2 | Fonds iconographique et documentaire | Yvonne de Séjournet de Rameignies).

    2 | André de Séjournet de Rameignies (jonkheer) , qui suit 

    Château de Ghyssegnies (Amédée dSdR) 7.1906 verso c Eric de Séjournet.jpg

    1906 | Château de Ghyssegnies
    coll. Eric de Séjournet

    Lire la suite

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XV André de Séjournet de Rameignies

     de séjournet de rameignies,forgeur,parthon de von de séjournet de rameignies,forgeur,parthon de von

    André de Séjournet de Rameignies (jonkheer), ° château de Ghyssegnies à Pipaix 21 février 1895, † Overijse 20 août 1973, inh. à Rameignies. Expert immobilier, il travaille pour la Société liégeoise de Construction de Maisons d’Ouvriers. Durant la Seconde Guerre mondiale, il se dévoua pour la Croix Rouge, 

    de séjournet de rameignies,forgeur,parthon de von

    x Liège 9 octobre 1923 Hélène Forgeur (baronne) ( tome 4 | Ancêtreclopédie 9), ° Liège 25 février 1900, † Overijse 23 novembre 1968, inh. à Rameignies. Armes : coupé, en chef parti, au premier d'or, au loup courant au naturel, au second de sable, à une tête de mort d'argent; en pointe d'argent, à trois roses de gueules, boutonnées d'or, tigées et feuillées de deux pièces de sinople (rangées en fasce); à l'écusson d'azur, à la fasce d'argent, accompagné de deux étoiles à six rais du même, une en chef et l'autre en pointe, brochant sur le coupé. L'écu surmonté d'une couronne de baron, et d'un heaume d'argent, grillé, colleté et liseré d'or, doublé et attaché d'azur, aux bourrelet et lambrequins d'or et de sable. Cimier : le loup de l'écu naissant. Supports : deux lions au naturel, lampassés de gueules. Devise : 'Lex Lux', de sable sur un listel d'argent. 

    1 | Adrien de Séjournet de Rameignies (jonkheer) , qui suit XVI

    de séjournet de rameignies,forgeur,parthon de von2 | Anne-Marie de Séjournet de Rameignies, ( tome 3 | Descendance féminine), °1938, x 1965 Alain Terpougoff, °1938  de SADELEER.

    Lire la suite

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XVI Adrien de Séjournet de Rameignies

    van de kerchove,de wilde d'estmael,biemans,thibault de maisières van de kerchove,de wilde d'estmael,biemans,thibault de maisières

    Adrien de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °Liège 17 août 1924, †Bolderberg-Zolder 21 mai 1996, y inhumé sur la Pelouse d’Honneur.

    Volontaire de guerre au 20e Bataillon de Fusiliers « Résistance » du 21ème Groupe d'armée britannique, nommé sous-lieutenant de l’Infanterie le 26 mars 1946.

    Officier des Troupes blindées au 3ème Régiment de Lanciers (1950), puis au Centre d'Instruction des Troupes blindées à Bourg-Léopold (1952-1970), Ground Liaison Officer (GLO) au 10ème Wing des Chasseurs-Bombardiers à Kleine-Brogel (1970-1975), 

    van de kerchove,de wilde d'estmael,biemans,thibault de maisières

    x 1951 Anne van de KERCHOVE ( tome 4 | Ancêtreclopédie 5), °1927, volontaire Saint-Vincent de Paul pendant la Seconde Guerre mondiale, médaille de Reconnaissance de la Croix-Rouge, fille de Baudouin, volontaire de guerre 14-18 au 3ème Régiment de Lanciers (bataille d’Orsmael), et de Marie-Simonne de la KETHULLE de RYHOVE. Anne descend par sa mère de Jehan I Séjournet ! Armes : d'or au chef d'azur, chargé d'une estoile d'or, accostée de six besants d'or. Heaulme ouvert, treillé et liseré d'or, bourlet d'or et d'azur, hachements de mesme, et pour cimier une estoile d'or. 


    1 | Eric de Séjournet de Rameignies (jonkheer) , qui suit XVII

    2 | Christian de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1954, ancien officier Para-Commando et de l'Infanterie (1977-1987), nommé capitaine-commandant de réserve de l’Infanterie en 1991, x 1978 (mar.dis. 1986) Yolande Thibaut de Maisières, °1957, fille de Henri, docteur en droit, et de Marie-Thérèse de la Motte Baraffe; xx 1999 Dominique Biemans, °1952, régente en français et histoire, fille de Henri, et de Denise van Genabeek.

    3 | Etienne de Séjournet de Rameignies (jonkheer) , qui suit XVII bis

    4 | Thierry de Séjournet de Rameignies (jonkheer) , qui suit XVII ter

    Lire la suite

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XVII Eric de Séjournet de Rameignies

    de wilde d'estmael,de temmerman,de vuyst

    Eric de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1952, officier du Corps de la Logistique (1974-1987), chef du Service de Presse des Forces armées belges (1987-1993), concepteur de Mediascore © (outil d’évaluation des retombées médiatiques), conseiller de presse de la Défense (1993-2007) et du Chef de la Défense (2003-2007), conseiller communal à Rixensart (2012-2016), conseiller de la Zone de Police Lasne, La Hulpe et Rixensart (2012-2016), coprésident de Proximité (depuis 2017). Depuis 2008, éditeur de sites Internet participatifs mettant en valeur la vie associative (Visages de Rixensart), l'histoire locale (Rétro Rixensart) et le patrimoine naturel, architectural et paysager rixensartois (Objectif Rixensart, primé en novembre 2009 par la Région Wallonne et la Fondation Roi Baudouin). Administrateur-fondateur (2005-2013) et chargé de communication (depuis 2005) de l'Association familiale de Wilde d'Estmael. Auteur-éditeur du ‘Livre de raison des Séjournet – de 1384 à nos jours, les générations Séjournet et les familles alliées’,

    de wilde d'estmael,de temmerman,de vuyst

    x 1974 Bernadette de Wilde d'Estmael, °1953, diplômée de l'Institut Supérieur de Tourisme Charles Péguy, créatrice d'événements, membre (1992-2006) et administrateur (2004-2006) du Cercle Royal Africain et de l'Outre-Mer. Administrateur-fondateur et chargée des événements de l’Association familiale de Wilde d’Estmael (2005-2011), membre de la Croix-Rouge de Belgique et bénévole dans diverses associations rixensartoises (depuis 2009). Armes : d'argent au coq hardi de gueules, accompagné en chef de trois merlettes rangées de sable. L’écu sommé d’un heaume d'argent grillé, colleté et liseré d’or, doublé et attaché d’azur aux bourrelet et lambrequins d'argent et de gueules. Cimier : le coq de l'écu. Devise : "Tenir", de gueules sur un listel d’argent.


    1 | Cédric de Séjournet de Rameignies (jonkheer) ( tome 4 | Ancêtreclopédie),°1975, licencié en philologie romane de l’Université catholique de Louvain et agrégé de l’enseignement secondaire supérieur en langues et littératures romanes UCL, professeur de français et d’histoire à l’Institut Saint-André à Ixelles, x 2004 Caroline De Temmerman, °1978, licenciée en sciences dentaires de l’Université catholique de Louvain, ancienne assistante à l’UCL en endodontie, dentiste indépendante à Woluwé-Saint-Pierre, fille de Pierre, docteur en médecine, anesthésiste réanimateur, et de Jacqueline Binamé, licenciée en sciences dentaires UCL. 

    1 | Lucie de Séjournet de Rameignies, °2006.

    2 | Théa de Séjournet de Rameignies, °2012.

    2 | Laetitia de Séjournet de Rameignies ( tome 4 | Ancêtreclopédie), °1977, puéricultrice, x 2001 (mar. dis. 25 février 2016) Rodolphe De Vuyst, °1973, fils de Pierre-Michel, notaire honoraire à Borsbeke, et de Rolande de Biolley. Dont Chloé, °2002, Isaline, °2004, Camille, °2006, Alexandre, °2009. 

    3 | Corentin de Séjournet de Rameignies (jonkheer) , qui suit XVIII

    __________
    photo 2016 Céline Lambiotte fecit

    Lire la suite

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XVIII Corentin de Séjournet de Rameignies

    degré 1
    Corentin de Séjournet de Rameignies (jonkheer) ( tome 4 | Ancêtreclopédie), °1985, bachelier en marketing international EPHEC (Louvain-la-Neuve, 2009), Représentant à destination - Jetair (Turquie, Gran Canaria, Djerba 2010-2011), Customer support agent - Jetairfly Aéroport de Bruxelles et Brussels South Charleroi Airport (2012), Travel consultant - Jetaircenter Kraainem (2012-2014, 2015-2016), Group & incentive manager - Belgian Air Travel (2016-2017), Office Supervisor BIP - Visit Brussels (depuis 2017),

    x 2016 Diane Querton, °1983, licenciée en sciences commerciales et financières ICHEC, project manager - RTL Belgium (2008-2013), account manager - New Business IP Belgium (2013-2016), fille de Renaud, et de Philippine de Limburg Stirum (comtesse)

    1 | Argan de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °2017

     

    __________
    photo 2016 Céline Lambiotte fecit

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XVII bis Etienne de Séjournet de Rameignies

    Etienne de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1955, régent en langues, professeur de l'Enseignement secondaire (e.r. depuis 2015), bénévole Rode Kruis Vlaanderen (depuis 2012), formateur premiers secours Croix-Rouge (depuis 2016)

    de wilde d'estmael,goossens,vansteenweghen

    x 1982 Annick de Wilde d'Estmael, °1953, fille de Christian, éc., ingénieur agronome, colonial, et de Béatrice Henry de Frahan. Armes : d'argent au coq hardi de gueules, accompagné en chef de trois merlettes rangées de sable. L’écu sommé d’un heaume d'argent grillé, colleté et liseré d’or, doublé et attaché d’azur aux bourrelet et lambrequins d'argent et de gueules. Cimier : le coq de l'écu. Devise : "Tenir", de gueules sur un listel d’argent.

    1 | Gaëlle de Séjournet de Rameignies, °1982, graduée en Tourisme, postgraduat en gestion d'entreprise d'économie sociale (ISALT 2003), agrégée de l'enseignement secondaire (2012), enseignante en français et français langue étrangère (depuis 2013), x 2005 Thierry Goossens, ingénieur architecte paysagiste (Wageningen Universiteit en Researchcentrum, Pays-Bas 1998-2004), Landschaparchitect Juurlink[+]Geluk, urbanism and landscape design (2005-2006), Landschaparchitekt Gemeente Rotterdam - Stadontwikkeling (2006-2010), Projectleider IBA Parkstad - Stadsregio Parkstad Limburg (2010-2013), Projectmanager IBA Parkstad (depuis 2014), fils de Philip, notaire honoraire à Bree, et de Claudine Huynen, dentiste. Dont : Julie, °2009, Thibault, °2010

    2 | Marine de Séjournet de Rameignies, °1984, licenciée en Communication appliquée (Haute Ecole Galilée, Bruxelles 2006), Senior Account Executive - Size Communication (2006-2011), Account Manager - There Advertising & Communication (2011-2013), Account Director - There Advertising & Communication (depuis 2013),  x Günther Vansteenweghen, fils de Roger, et de Nicole Chennaux. Dont : Rose, °2009, Arthur, °2011, Alexine, °2015

    3 | Brieuc de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1986, Commercial advisor chez AMP/Kariboo! (Agence et Messagerie de la Presse), x 2017 Loes Vandenbussche, °1989, Master Commercial Engineer - Operational management (Universiteit Gent, 2011), Energy Consultant chez Sia Partners (2012-2013), Business Development Manager Renewable Energy chez Aspiravi NV (depuis juillet 2013), fille de Koen, Science teacher Faculteit Wetenschappen Katholieke Universiteit Leuven - Campus Kulak Kortrijk & Sint-Lodewijkscollege Brugge, et de Hilde Tournoy.

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XVII ter Thierry de Séjournet de Rameignies

    Thierry de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1957, géomètre-expert immobilier, 

    coppieters 't wallant

    x 1982 Anne Coppieters 't Wallant (jonkvrouw), °1957, kandidaat vertaler-tolk (français-anglais) (Institut Maria Haps, faculté de la Katholieke Universiteit Leuven), Cambridge Proficiency, Alliance supérieure française, fille de Thierry (jonkheer), président national de la Fédération Nationale Royale des Volontaires de Guerre 1914-1918 et 1940-1945, et de Francine de Lanier. Armes : d'azur à une épée d'argent posée en bande, la pointe en haut, et à une coupe couverte d'or brochant sur le tout. Devise : Sitio justutiam.

    1 | Philippe de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1984, Bachelor in Financiën en Verzekeringswezen (Hogeschool Gent, 2008), président du Club des jeunes de l’Association de la Noblesse du Royaume de Belgique (2011-2012), Délégué CILANE  (Commission d'information et de liaison des associations nobles d’Europe) du Club des Jeunes de l'ANRB

    2 | Amaury de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1987, bachelier en Marketing (Hogeschool West-Vlaanderen, 2009), bachelier en Gestion de tourisme et des loisirs (Erasmushogeschool Brussel, 2010), Customer Service Agent (Brussels Airport, 2011-2012, Swissport Belgium, 2012-2013), Team Leader Passenger Services (Swissport Belgium, depuis 2013), ancien président du Club des juniors de l'Association de la Noblesse du Royaume de Belgique.

    3 | Nicolas de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1990

    4 | Michaël de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1993, bachelier en Network economics (Hogeschool West-Vlaanderen, 2015), master en Handelswetenschap (Universiteit van Leuven, 2017), étudiant en Business Administration and Management (Vrije Universiteit Brussel, depuis 2016). Volontaire à l'Ordre de Malte (depuis 2010).

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Troisième rameau

    XIV ter Léon de Séjournet de Rameignies, éc., auteur du troisième rameau x Germaine Le Grand

    XV Christian de Séjournet de Rameignies, éc. x Isabelle de Breyne

    XVI Jean de Séjournet de Rameignies, éc. x Chantal de Wasseige

    XVII Isabelle de Séjournet de Rameignies x Eric de Renusson d’Hauteville (comte)

    XVII Antoine de Séjournet de Rameignies, éc. x Donatienne van Wassenhove

    XVIII Jehan de Séjournet de Rameignies, éc.

    XVIII Alice de Séjournet de Rameignies

    XVIII Léon de Séjournet de Rameignies, éc.

    XVII Marie-Douce de Séjournet de Rameignies x Roland de Ghellinck Vaernewyck (chevalier)

    XVI bis Pierre de Séjournet de Rameignies, éc. x Elizabeth Drucka-Lubecka (princesse)

    XVII Marie-Elizabeth de Séjournet de Rameignies x Franz van Rijckevorsel (jonkheer)

    XVII Anne de Séjournet de Rameignies x Guy de Borchgrave (baron)

    XVII Dorothée de Séjournet de Rameignies

    XVII Gabrielle de Séjournet de Rameignies

    XV Jacqueline de Séjournet de Rameignies x Joseph Dunoyer de Ségonzac

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XIV ter Léon de Séjournet de Rameignies

     de séjournet de rameignies,le grand,dunoyer de segonzac de séjournet de rameignies,le grand,dunoyer de segonzac

    XIV | 1.1.4.6.14.6.4.6.9.3.1.1.5.3 | Léon-Victor-Jules-Marie-Ghislain de Séjournet de Rameignies, éc., ° château de Rameignies 21 juin 1857, † Merelbeke 12 novembre 1936, ancien prisonnier politique, président d’honneur de la Gilde du Saint-Sacrement de Wetteren ten Eede, 

    de séjournet de rameignies,le grand,dunoyer de segonzac

    x Gand 17 mai 1887 Germaine-Clémence-Juliette-Godelieve-Marie-Corneille Le Grand, ° Gentbrugghe 19 juin 1865, † Melle 28 juillet 1925, membre du Congrès international pour l'extension et la culture de la langue française (1913), membre de la Congrégation de la Très Sainte-Vierge et des Mères chrétiennes, fille de Léon-Jean-Baptiste, éc., industriel français, propriétaire d'une usine de tulle à Kwatrecht, consul de France, chevalier de la Légion d’Honneur, et de Clémentine-Isabelle-Caroline-Marie Lauwick. Son château de Runenborg, de style néo-renaissance, que son père fit construire en 1882 par les architectes Migom et Ramont, fut détruit le 3 avril 1904 par un incendie. Armes : de gueules à deux chevrons d'argent, accompagnés en chef de deux croissants d'or et en pointe d'une rose du même. L'écu surmonté d'un heaume d'argent, grillé, colleté et liseré d'or, doublé et attaché de gueules, aux bourrelet et lambrequins d'argent, et de gueules. Cimier : un croissant de l'écu. Devise "Qui bien fait grand fait", d'or sur un listel de gueulesEn 1910, Léon et Germaine firent construire le château de Ter Schelde à Heusden/Destelbergen. Cette propriété avec vue sur un vieux bras de l'Escaut fut lotie en 1963, lotissement actuellement dénommée 'De Bommels'.

    Château Ter Schelde construit en 1910 (Heusden Destelbergen).jpg Château Ter Schelde

    1 | Christian de Séjournet de Rameignies , qui suit XV

    de séjournet de rameignies,le grand,dunoyer de segonzac2 | Jacqueline-Antoinette-Marguerite-Léonie-Marie-Ghislaine de Séjournet de Rameignies ( tome 3 | Descendance féminine), ° Gand 15 février 1892, † Paris (XVIe) 24 novembre 1974, membre du Congrès international pour l'extension et la culture de la langue française (1913), x Heusden-lez-Gand 27 avril (28 avril) 1914 Joseph dit José Dunoyer de Segonzac, ° Cysoing (France-Nord) 30 mars 1885, † Compiègne (Oise) 1 mai 1974, croix de Guerre 1914-1918, médaille de l’Yser, assureur 'Le Soleil', fils d'Adolphe, et de M.-Bathilde Moullart de Vilmarest. Résidant en 1968 au Château de Wambercourt, par Hesdin, Pas-de-Calais. 

    Lire la suite

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XV Christian de Séjournet de Rameignies

     de séjournet de rameignies,de breyne de séjournet de rameignies,de breyne

    Christian de Séjournet de Rameignies, éc., ° Gand 14 mars 1889, y † 9 septembre 1945. Avec son père et sa soeur Jacqueline, il participe à Gand du 11 au 14 septembre 1913 au Congrès international pour l'extension et la culture de la langue française. Le 1 août 1914, il s'engage comme volontaire de guerre (matricule 157/2173) au Corps de transport de la 1 D.A. (1ère Direction Artillerie). Le 14 juin 1917 il est affecté au 1er Régiment d'Artillerie, et le 19 juillet 1918 il se trouve au 7ème Régiment d'Artillerie. Il suit une formation au Centre d'Instruction de la Division Artillerie du 4 au 31 mars 1918, puis retourne au 7A. Il est nommé Sous-lieutenant auxiliaire d'Artillerie le 7 avril 1918 et est blessé par éclats d'obus toxiques et gazé le 14 octobre 1918 à 6 heures à Vuilepan (Staden). Après sept jours d'hospitalisation, il rejoint son unité le 21 octobre 1918. Christian est cité le 7 mars 1919 à l'Ordre du Jour de l'Armée : "de Sejournet de Ramignies, Christian, m.d.l. v. de g., 7A, 6e bie. Volontaire de guerre de la première heure, animé du plus bel esprit patriotique et du sentiment du devoir le plus élevé, consciencieux et dévoué. Blessé aux pièces d'un éclat d'obus à la main le 14-10-1918 dès le début de l'engagement offensif". Croix de Guerre avec Palmes (OJA 17 novembre 1918), 8 chevrons de front, 1 chevron de blessure (OJA 7 mars 1919), Croix de l'Yser (AR 8677 du 19 janvier 1921), Médaille du Volontaire Combattant 14-18 (AR 40 du 15 mars 1934), Carte du feu 7008 du 11 novembre 1935, Croix du feu, Chevalier de l'Orre de Léopold II avec Glaives (21 juillet 1942), Décoration militaire de 2ème classe. Il sera président d’honneur de la Gilde du Saint-Sacrement de Wetteren ten Eede et président d’honneur des Anciens combattants 1914-1918 de cette même commune, 

    de séjournet de rameignies,de breyne

    x Gand 20 juin 1922 Isabelle de Breyne, ° Gand 28 mai 1898, † Louvain 13 décembre 1940, fille d'Auguste, éc., qui obtint le 19 novembre 1938 concession de noblesse, et de Jeanne dite Jenny Diercxsens.

    1 | Jean de Séjournet de Rameignies , qui suit XVI

    2 | Pierre de Séjournet de Rameignies , qui suit XVI bis

    Lire la suite

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XVI Jean de Séjournet de Rameignies

    Jean de Séjournet de Rameignies, éc., °1928, ingénieur civil électricien, lieutenant de réserve au 1er Régiment des Guides, co-auteur de 'Jardins en Belgique' (Editions Duculot, 1989), 

    de séjournet de rameignies,de wasseige,de renusson d'hauteville,de ghellinck vaernewyck

    x Woluwé-Saint-Pierre 1959 Chantal de Wasseige, °1932, fille d'Antoine, éc., et de Claire Pastur. Armes : de gueules au chevron d'argent accompagné de trois étoiles à cinq rais du même. L'écu sommé d'un heaume d'argent, grillé, colleté et liseré d'or, doublé et attaché de gueules aux bourrelet et lambrequins de gueules et d'argent. Cimier : une étoile de l'écu. Devise : "In domino confido", d'argent sur un listel de gueules. 

    1 | Isabelle de Séjournet de Rameignies, °1960, x Paris (XVIIe) 1997 (mar. diss. 2011) Eric de Renusson d’Hauteville (comte), °1959, dirigeant de Citime France, fils de Thierry et de Béatrix de Cazenove. Dont : Zita, Rufus, Clovis.

    2 | Antoine de Séjournet de Rameignies , qui suit XVII

    3 | Marie-Douce de Séjournet de Rameignies, °1964, x Waterloo 1987 (mar.diss. 2006) Roland de Ghellinck Vaernewyck (chevalier), °1961, gradué en agronomie, commandant de réserve Brigade para-commando, conseiller communal de Ramillies (2006-2012), fils du vicomte Geoffroy, et de Doris de Brouchoven de Bergeyck. Dont : Hortense (1989), Emérence (1992), Garance (2001).

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XVII Antoine de Séjournet de Rameignies

    Antoine de Séjournet de Rameignies, éc., °1961, licencié en Sciences commerciales et financières de l'ICHEC, Master of Business Administration (KUL), sous-lieutenant de réserve au 12ème Régiment de Ligne, ancien administrateur et membre du conseil de direction de la société de bourse Bonnewijn, Renwart & Cie, ancien associé chez Capital & Finance, administrateur de Capfi Delen Asset Management, administrateur et trésorier de l’asbl Jardins ouverts de Belgique

    de séjournet de rameignies,van wassenhove

    x 1992 Donatienne van Wassenhove, °1967, licenciée en Histoire de l'art et archéologie (ULB), co-auteur de ‘Bruxelles biorythme’ (Editions Luc Pire), fille d'Etienne, éc. colonel e.r. de cavalerie blindée, commandant du 1er Régiment de Guides, et de la baronne Marie-Thérèse Fallon.

    1 | Jehan de Séjournet de Rameignies, éc., °1994,

    2 | Alice de Séjournet de Rameignies, °1996,

    3 | Léon de Séjournet de Rameignies, éc., °1999

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XVI bis Pierre de Séjournet de Rameignies

    Pierre de Séjournet de Rameignies, éc., ° Heusden (Gand) 7 novembre 1933, † Tervuren (Vossem) 5 juin 2010, docteur en droit. Pendant des années, il a pu constituer une collection exceptionnelle de photos, de livres et de catalogues ciblés sur la peinture flamande et hollandaise baroque. A cet effet, il a parcouru assidûment toute l’Europe et visité une quantité innombrable de musées et de châteaux souvent peu connus. En outre, il s’est révélé être un expert reconnu dans la (ré)attribution d’œuvres, souvent à des artistes moins connus. Grâce au soutien de la Fondation Roi Baudouin, son vaste fonds de documentation est transmis aux générations futures, via le centre de documentation anversois Rubenianum

    de séjournet de rameignies,de borchgrave,van rijckevorsel

    x Woluwé-Saint-Lambert 1970 Élizabeth Drucka Lubecka (princesse), °1943, présidente de 'Family of tomorrow', co-responsable en 1991 de l'asbl Solidarité Belgo-Polonaise, membre des comités consultatif et organisateur de European Encounters, fille du prince Xavier Drucki Lubecki, et d'Hedwige, comtesse d'Oppersdorff et du Saint Empire.

    1 | Marie-Elizabeth de Séjournet de Rameignies, ° 1971, licenciée en Histoire de l’art et archéologie, guide conférencière aux Musées royaux des Beaux Arts de Belgique, porte-parole en 2013 de European Encounters, x Tervuren 1993 Franz van Rijckevorsel (Jonkheer), ° 1966, ingénieur civil, post-gradué en management (Solvay), sous-lieutenant de réserve du Génie, fils de Robert (jonkheer), et de Cécile Godin. Dont Cécile (1993), Jean (1995), Thérèse (2000).

    2 | Anne de Séjournet de Rameignies, ° 1973, x Tervuren 1997 Guy de Borchgrave (baron), ° 1963, Capitaine-commandant de réserve au Régiment 1/3 Lanciers, ancien vice-président du Club des jeunes de l'ANRB, fils de Jacques (baron), et d'Anne Jooris. Dont Yolande (1998), Louise (2001), Eugénie (2007), Pierre (2010), Léopoldine (2010).

    3 | Dorothée de Séjournet de Rameignies, ° 1976

    4 | Gabrielle de Séjournet de Rameignies, ° 1978

    Lire la suite

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Quatrième rameau

    XIV quater | Raoul de Séjournet de Rameignies, éc., issu du second lit, auteur du quatrième rameau (éteint en 2000) x Marguerite Kervyn d’Oud Mooreghem

    XV | Antoinette de Séjournet de Rameignies

    XV | Suzanne de Séjournet de Rameignies x Charles Descantons de Montblanc, baron d'Ingelmunster (comte)

    XV | Jacques de Séjournet de Rameignies, éc., x Raymonde Mulebecq

    XV | Françoise de Séjournet de Rameignies x Pierre della Faille de Leverghem, éc.

    XV | Baudouin de Séjournet de Rameignies, éc., x Henriette Schütz

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • XIV quater Raoul de Séjournet de Rameignies

    de séjournet de rameignies,kervyn d'oud mooreghem,descantons de montblanc,mulebecq,carbon,della faille de leverghem,schütz de séjournet de rameignies,kervyn d'oud mooreghem,descantons de montblanc,mulebecq,carbon,della faille de leverghem,schütz

    (rameau éteint en 2000)

    XIV | 1.1.4.6.14.6.4.6.9.3.1.1.5.6 | Raoul de Séjournet de Rameignies, éc., ° Gand 8 février 1871, y † 19 septembre 1950, vice-président de la Commission de surveillance du Conservatoire royal de musique de Gand, 

    de séjournet de rameignies,kervyn d'oud mooreghem,descantons de montblanc,mulebecq,carbon,della faille de leverghem,schütz

    x Mariakerke 23 novembre 1898 Marguerite Kervyn d'Oud Mooreghem, ° Engis 16 juin 1876, † Gand 10 janvier 1954, fille d'Edouard, éc., échevin de Mariakerke, et de la baronne Henriette de Macar. Armes : de sable au chevron d'or, accompagné en chef, à dextre d'un gland tigé et feuillé de deux feuilles d'or, à senestre d'une étoile à six rais du même, et en pointe d'un membre d'aigle d'argent. L'écu surmonté d'un heaume d'argent, grillé, colleté et liseré d'or, doublé et attaché de gueules, aux bourrelet et lambrequins de sable et d'or. Cimier : un griffon naissant d'argent, tangué de gueules. Supports : à dextre un griffon et à senestre un lion, tous les deux regardants, d'or et lampassés de gueules. Devise : « Fortiter et Leviter », de sable sur un listel d'argent. De ce mariage, cinq enfants [DET2004]

    de séjournet de rameignies,kervyn d'oud mooreghem,descantons de montblanc,mulebecq,carbon,della faille de leverghem,schütz1 | Antoinette de Séjournet de Rameignies, ° Gand 17 octobre 1899, y † s.a. 24 février 1916, élève de la Maison Saint-Pierre.







     

    de séjournet de rameignies,kervyn d'oud mooreghem,descantons de montblanc,mulebecq,carbon,della faille de leverghem,schütz2 | Suzannne de Séjournet de Rameignies, ° Gand 12 octobre 1900, † Bruxelles 14 janvier 1981, inh. 19 janvier 1981 à Ingelmunster, enfant de Marie, x Gand 29 mai 1929 comte Charles Descantons de Montblanc, baron d'Ingelmunster, ° Meerbeek 20 décembre 1890, † Rueil-Malmaison (Seine et Oise) 15 janvier 1930, Croix civil de 1re classe 1914-1918, fils du comte Ernest, baron d'Ingelmunster, et de Marguerite (des vicomtes) de Beughem de Houtem.

    3 | Jacques de Séjournet de Rameignies, éc., ingénieur, ° Gand 2 octobre 1903, † s.p. Knokke 27 août 1962, x Deurle 21 août 1940, Raymonde Mulebecq, ° Roubaix (Nord) 18 juillet 1902, † Bruges 17 octobre 1969, fille d'Édouard, et de Marie-Élise Carbon.

     

    de séjournet de rameignies,kervyn d'oud mooreghem,descantons de montblanc,mulebecq,carbon,della faille de leverghem,schütz4 | Françoise de Séjournet de Rameignies  ( tome 3 | Descendance féminine), ° Gand 1 février 1908, † Uccle 19 janvier 2000, enfant de Marie, x Gand 29 juillet, religieusement le 30 juillet 1929 (mar. diss. Gand 15 septembre 1976) Pierre della Faille de Leverghem, éc., ° Deurne 21 juillet 1906, † Tizzano (Corse) 9 juin 1989, candidat en Philosophie et Lettres, poète [CRI2008], Grand Prix triennal de Poésie 1968-1971, secrétaire du comité pour la province d’Anvers de l’Association de la Noblesse du Royaume de Belgique, secrétaire du comité de rédaction du Bulletin de l’ANRB, administrateur du Cercle artistique d’Anvers, collaborateur au Parchemin lors de son lancement en 1936, fils d'Henry, volontaire de guerre 1914-1918, éc., et d'Isabelle Bosschaert de Bouwel [DET2004]  della FAILLE de LEVERGHEM, BERNARD, DETRY.

    5 | Baudouin de Séjournet de Rameignies, éc., ° Gand 29 octobre 1918, † s.p. Uccle 20 avril 1990, x Etterbeek 28 février 1945, Henriette Schütz, ° Ixelles 27 juin 1917, † Uccle 2 décembre 2002, fille de Guillaume, et de Joséphine Rensonnet.

    Lire la suite

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Branche cadette

    Quatrième fils de Jehan I Séjournet et de Marghe de le Rosière, Arnou Séjournet est l’auteur de cette importante branche cadette de la famille Séjournet, qui traversa les 15ème et 16ème siècles, jusqu’au milieu du 17ème lorsque que le Livre de raison cessa de la mentionner.

    Dans sa généalogie sur la famille Séjournet, le baron Edgard Forgeur [FOR1976] fait remarquer « que pour cette branche, le Livre de raison [SEJ1477/1731] ne donne pas les noms des parrains et marraines, que l'Annuaire de la Noblesse de Belgique [ANB1880] y consacra à peine deux lignes, et que Léo Verriest développa dans les Annales du Cerclé archéologique du canton de Soignies [VER1943] les notices concernant Arnou (II) et son fils Arnoulet (III), et que de nombreux renseignements proviennent du Fonds du chevalier Walther Ruzette [RUZ]».

     

    II bis Arnou Séjournet, auteur de la branche cadette x Catherine Lasne

    III Arnoulet Séjournet x Catherine de Ghislenghien

    IV Jehan Séjournet x Arglentine Caulier

    Jehan Séjournet x Claudine de Thézin

    VI Martin Séjournet x Françoise Rusette, dont Jeanne

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • II bis Arnou Séjournet

    1.4 | Arnou (Ernoul) Séjournet. « Comme son père et ses frères », écrit Léo Verriest, « il eut à remplir des fonctions scabinales; on le voit échevin d'Ath (acte du 4 décembre 1441), de la seigneurie de Saint-Martin de Brantignies (actes des 12 août 1441 et 23 mai 1442) de celle de sire (prêtre) Nicaise d'Arbre à Ath (actes des 14 avril et 25 octobre 1442), et de celle de l'abbaye de Liessies au Vieux Ath (acte du 24 septembre 1442). Mais, c'est surtout en tant que fieffé, qu'il est intéressant. En 1439 et 1443 (chirographes des 15 octobre 1439, 21 mars et 14 juin 1443) il comparaît à divers actes en qualité d'homme de fiefs de Hainaut. Quels sont ses fiefs ?

    Nous le savons, par des documents tardifs, mais fort intéressants; ceux qui provenant du Cartulaire des fiefs du Hainaut de 1473, nous montrent sa veuve Catherine l'Asne demeurant à Ath, alors en possession des tenances que voici, dont peut être d'ailleurs, l'une ou l'autre avait été apportée par elle dans sa corbeille de mariage.

    - le fief dit du Rossignol (Lossignol) à Ogy, consistant en un petit bois (une haye et bosquet) de cent vingt verges environ, avec haute justice, duquel fief étaient tenus huit petits arrière fiefs;

    - un fief consistant en un revenu annuel de soixante sous, provenant de rentes en argent, avoine et poulets, grevant diverses censives à Bauffe;

    - un fief, consistant en un bien et maison d'environ un demi bonnier de superficie, à Ath même, contigu au fossé de l'enceinte; sans doute était-ce l'habitation même de feu Arnoul et de sa veuve;

    - un fief consistant en une rente de quatre francs, assignée sur le fief de onze bonniers que possédait à Fouleng, le sieur Gervais.

    1448 Arnou.jpg

    Ernoul Séjournet, homme de fief du Comté, avait son sceau. Selon les comptes de l'hôpital de la Madeleine à Ath, le 24 juillet 1448, ‘Ernoul Sejournelz’ scellait d'un écu aux trois fers de moulin, accompagné au point du chef, d'une étoile, comme brisure de cadet.

    Il épousa damoiselle Catherine Lasne (l'Asne, Lanne), qui lui survécut. D'après un cartulaire des fiefs du Hainaut de 1410, f° 196, n° 1014, Catherine Lasne était la fille de Colart (Nicolas) Lasne, demeurant à Chièvre; elle avait pour frère Martin Lasne, ceci selon une lettre du comte du Chastel [SEJ]. Selon les archives de l'hôpital de Liessies, anno 1415, Jehenne Lasne, religieuse à l'hôpital Notre-Dame à la Rose, †1451/, fille de Jehan demeurant à Chièvre, et de Maigne de l'Estrée, était soeur de Collart et de Jehan li asniez, et tante de Martin et de Catherine enfants dudit Collart, cette dernière épouse d'Arnoul Séjournet d'Ath [RUZ]. Jehan Lasnes, huissier au Parlement de Paris 1389, portait de ... à trois ânes passant de ... Cimier : une tête d'âne (Archives de Tournai, actes scellés).

    Veuve en 1473, Catherine Lasne l'était au moins depuis octobre 1466, ainsi qu'il est attesté par un chirographe, la disant telle, en qualité de propriétaire d'une terre à Ath, au grand chemin d'Enghien. Une autre parcelle, sise au chemin de la Trahison, près la porte d'Enghien, lui appartenait également. »

    D'après le chevalier Ruzette, Catherine était déjà veuve en 1455. En effet, dans un chirographe du 4 janvier de cette année elle est citée, comme veuve d'Arnoul Séjournet, et il est question dans cet acte, comme du reste dans un autre de 1458, de son héritage derrière le fossé du château. Elle est également mentionnée comme veuve dans les comptes du domaine d'Ath, en 1455, où elle paye une rente annuelle au comte de Hainaut [AGR].

    Ils eurent de leur union, les trois fils qui suivent :

    1.4.1 – Arnoulet, puis Arnou Séjournet, qui suit III. 

    1.4.2 – Martin Séjournet, célibataire, †1493/1494, inh. à Ath en l’église Saint-Martin, où, selon les comptes de cette église, on relève son nom pour « ordonnance, pal et sépulture » [RUZ].

    1.4.3 – Gérardin, Grat ou Gérard Séjournet. En 1472, sous le prénom de Gérardin (ce qui indique qu'il était alors célibataire), fils d'Arnould Séjournet, il fut l'un des trois hommes d'armes, levés dans la châtellenie d'Ath, et placés sous la bannière du bailli de Hainaut, pour participer au siège de Beauvais et à l'expédition de Normandie [Archives départementales du Nord, Lille, Série B, n° 11961].

    La guerre terminée, nous le retrouvons d'abord mentionné dans un chirographe athois du 21 janvier 1489, comme échevin d'Ath, puis, selon plusieurs actes, bourgeois d'Ath, y demeurant, ainsi que Massard d'Ath en 1488-1489 et 1490-1491. Il fut de plus, homme de fief de Hainaut, et nous savons par le cartulaire de 1473, qu'il possédait de nombreux fiefs. Parmi ceux-ci, il tient de sa mère, le fief de Lossignol à Ogy, et dont il est seigneur; un autre fief de cinq bonniers environ de terre ahanable, gisant au terroir de Blicquy; il tient aussi en arrière fief de la Hamaide, un fief de quatre bonniers et demi de terre ou environ, gisant à Flobecq, etc.

    Il ne vivait plus en 1506, date où le 13 juillet son épouse est dite veuve. Cette épouse fut Catherine le Merchier dite le Bosquillon, fille de Jehan le Merchier dit le Bosquillon et de Catherine de le Hove, d'une famille notable d'Ath.

    D'après le chevalier Parthon [PAR1945], Catherine fit son testament le dixième jour de ... 1531. Ce testament en partie détruit permet toutefois de relever que la testatrice demande d'être inhumée en l'église Saint-François (Couvent des Frères Mineurs à Ath) à laquelle elle lègue soixante sols. Elle fait don, en outre de vingt sols à l'église Saint-Julien d'Ath, de soixante sols à l'église N.-D., de vingt sols à l'hôpital de la Madeleine et de soixante sols aux Soeurs de Chièvres. Elle se déclare grand-mère de sire Johan Cousart, auquel elle alloue une pension viagère de douze livres l'an; elle reconnaît devoir une pension viagère de cent sols à Messire Jehan le Noir, prêtre; elle exprime que ses exécuteurs testamentaires seront, sire Jehan Cousant, prêtre, Jehan Viset et Jacques le Louchier, ses bons amis.

    Ils eurent les cinq enfants qui suivent

    1.4.3.1 | Catherine Séjournet, x Guillaume Hanot, dont elle eut des enfants. Voici ce qu'en dit le fonds Ruzette [RUZ] : Dlle Catherine Séjournet, à qui Grart et sa femme, par avis de père et mère, avaient assigné des rentes, sur une maison et des terres à Isières, tenant au marais, et sur plusieurs autres biens dans cette paroisse appartenant à Valentin du Pont. L'acte avait été passé devant les maires conjoints des seigneurs du roi de Castille, du chapitre de Cambrai et de l'abbaye de Saint-Ghislain, et devant les échevins du lieu. Cette assignation fut confirmée par un chirographe athois du 13 juillet 1506, devant les échevins d'Ath. Catherine était alors l'épouse de Guillaume Hanot, laboureur à Hautrage; et elle est encore mentionnée en 1532. D'après le chevalier Parthon, Catherine partagea avec sa soeur Marie les biens de leur frère Robert [PAR1945].

    1.4.3.2 | Jehenne Séjournet, x Jacques Cousart, dont elle était veuve en 1511 [Archives d’Ath, chirographe du 30 janvier 1511], et dont elle eut un fils, sire Jehan Cousant, prêtre, vivant en 1531, ainsi que le déclare le testament de sa grand-mère.

    1.4.3.3 | Marie Séjournet, x A) Guillaume le Waitte, qui était son époux en 1512, et fils de Jehan le Waitte, seigneur de Recques, échevin d'Ath en 1468 et de 1470 à 1475, et de sa première femme Catherine le Clercq, d'une ancienne famille d'Ath; B) Jacques le Louchier, lequel était veuf en première noce d'Hélène Demazure. D'après le chevalier Parthon, Jacques le Louchier paraît avoir eut des enfants de son premier lit. De Marie Séjournet, il eut au moins un fils, prénommé Pierchon, qu'il croit être le même que Pierre le Louchier, cité par l'Annuaire de la Noblesse de Belgique de 1870, page 218, †1587, étant l'oncle de Marie le Noir, femme à Pierre Lefebvre.

    Marie vivait encore en 1552, mais dit le chevalier Parthon, elle et son mari étaient sur le point de terminer leurs jours, car un acte de 1555, nous révèle que Julien le Louchier, tanneur, et Guillaume le Noir marchand de draps, furent exécuteurs testamentaires de Marie Séjournet, veuve de Jacques le Louchier, avec Pierchon le Louchier comme mambour.

    1.4.3.4 | Jacques Séjournet. Dans un chirographe athois daté du 11 décembre 1532, il est dénommé Maître Jacques Séjournet, célibataire, âgé de 48 ans, demeurant à Ath, fils feu Grart, par lequel il vend à Jacques le Louchier, son beau-frère, demeurant à Ath, époux de Demoiselle Marie Séjournet, le cinquième d'une maison et jardinet, assez près de la place qu'on dit à la Croix Gaillard, lui venant de donation à lui faite par Demoiselle Catherine le Merchier dite le Bosquillon qui fut épouse à Grart Séjournet ses père et mère.

    Dans un second chirographe du 6 octobre 1534, il est dit célibataire, âgé de 50 ans, orphelin, demeurant à Ath, acte par lequel il vend à Jacques le Louchier, la portion qu'il possède dans la maison ci-dessus, lui venant du décès de son frère germain Robert Séjournet, récemment trépassé [RUZ].

    Il avait été avantagé, entre autres par sa mère, selon le chevalier Parthon, d'une somme de deux cents livres tournois, sur laquelle il devra payer cinquante sols, à Messire Jehan le Noir, sa vie durant. Lui et son frère Robert étaient ‘absents du Pays de Hainaut’ en 1511 [Chirographe athois du 30 janvier 1511, Archives d’Ath].

    1.4.3.5 | Robinet ou Robert Séjournet. Il reçut également de sa mère, deux cents livres tournois; et comme nous venons de le voir, il décéda en 1511, laissant ses biens à ses soeurs Catherine et Marie.

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • III Arnou Séjournet

    III | 1.4.1 | Arnoulet, puis Arnou Séjournet. C'est sans doute lui qui figure en 1449, dans le registre matricule de l'Université de Louvain [VER1943] et [RUZ : « 1450, 13, 30, Arnoldus Sejournet vel Seigournit, cameracensis dioc. (diocèse de Cambrai) ... Matricule de l'Université de Louvain 1426-1453 »].

    A son sujet, les cartulaires du Hainaut sont bien intéressants, dit Verriest. On le voit posséder en 1473-1474, comme tenus de la terre d'Ellignies alors au Sire de Ligne :

    a) un fief, de deux bonniers de terre à Ellignies, aux « champs de le loge » (revenu soixante sous); 
    b) un fief consistant en six bonniers de terre (revenu douze francs); 
    c) un fief dit ‘le Haut Castillon’, toujours à Ellignies, soit douze bonniers (environ quinze hectares) (revenu : six livres); 
    d) un revenu de dix rasières de blé et dix francs, grevant le fief précédent; 
    e) un fief de deux bonniers (revenu : soixante sous).

    Et, en 1502, on le retrouve avec les fiefs ainsi désignés

    a) un fief de deux bonniers à Ellignies; 
    b) le fief dit ‘fief Gilhon’ ‘de six bonniers’, au même lieu; 
    c) le ‘Haut Castillon’, soit une maison avec un bonnier, plus quarante quatre journels; 
    d) des rentes en blé; 
    e) un fief de deux bonniers.

    Bref, les mêmes fiefs qu'en 1474, mais décrits un peu autrement. De plus, on lui voit, en 1502, comme tenus de la terre de Chièvres :

    a) un fief de onze journels en ce lieu; 
    b) un autre de six journels; 
    c) des rentes foncières et terrages prélevés à Chièvres.

    Selon le chevalier Parthon il fut échevin d'Ath, en 1452.

    Arnou épousa, d'après le Livre de raison, Catherine de Ghislenghien [FOR1976, p50 et 51]. Il dit textuellement ceci : « Arnoulet, fils aisné du susdit Arnou, print à femme en l'an ... Damoiselle Catherine de Ghislenghien et heurent les enfans suyvans ». Il ne cite pas les prénoms et noms de ses père et mère.

    Le chevalier Parthon, dit qu'Arnoul Séjournet, dit le jeune pour le distinguer de son père, épousa Catherine de Ghislenghien, fille de noble homme Jean de Ghislenghien dit de Neuville, mort en 1505 et de Jeanne de le Hove, fille de Michel prévôt de Lens, lieutenant gouverneur d'Ath, seigneur de Wadelincourt et d'Agnès de la Deuze dite le Barteur, et petite-fille de Julien qui avait épousé le 3 juillet 1444, Jeanne Gillicq, lesquels furent inhumés à Saint-Julien d'Ath avec les quartiers suivants : Ghislenghien-Gongnies, Gillicq-Rosières.

    Catherine de Ghislenghien avait pour frères, Jean de Ghislenghien, dit de Neufville, époux de Jeanne le Quittre, Jacques de Ghislenghien, et pour soeurs, Marie, femme de Vincent Bousseau, Isabelle, épouse de Jacques le Waitte, seigneur d'Ostelet, de la Tournelle et d'Hirval, lieutenant gouverneur d'Ath.

    Arnou et Catherine eurent deux fils, tous deux mentionnés dans le Livre de raison et dans de nombreux chirographes athois.

    IV | 1.4.1.1 | Jehan Séjournet, qui suit IV.

    IV | 1.4.1.2 | Arnou Séjournet. Il demeurait à Ath, y fut prêtre sous le nom de Sire Arnou, et le Livre de raison dit qu'il fit le voyage de « Jherusalem ». Il figure dans plusieurs chirographes athois [RUZ] :

    a) Le 9 novembre 1544, sire Arnoul Séjournet prêtre est cité comme voisin de biens à la Trahison. 
    b) Le 16 avril 1545, le même est voisin de biens à David, tenant au chemin d'Ath à Lessives. 
    c) Le 9 avril avant Pâques 1548 « Venérable et discret sire Arnoul Séjournet, prêtre, pèlerin du Saint Voyage de Jerusalem », rappelle toutes dispositions antérieures, relatives à une rente héritière de XII livres; une seconde de VIII livres V sous, et une troisième de VI livres. Il stipule, qu'après lui ces rentes doivent aller à l'église Saint-Martin de Brantignies pour la célébration de deux messes par semaine à l'autel de Saint-Antoine, pour le rachat des âmes de lui et de ses parents et amis trépassés, par un prêtre de bonne et honnête réputation. 
    d) Le même jour par un autre acte, il fait don à l'hôpital de la Madeleine, d'une « couche », au profit des malades reçus gratuitement et il assure cette donation par

     1. une maison, grange, porte étables, jardin, prés, pâture, appelée la maison et censé de la Croix David, au dehors des faubourgs de Brantignies, contenant cinq journels, tenant par le bas à la rivière. 
     2. cinq journels de terre sur la couture allant d'Ath à Bouvignies tenant au chemin d'Ath à Bouvignies. 
      3. trois journels de pré tenant aux terres de l'abbaye d'Ath, et à la rivière. Et il ajoute que ces biens lui viennent du trépas de Jacques de Ghillenghien, son oncle, à la suite de partage fait avec feu Jehan de Ghillenghien et Jacques le Waitte en action de sa femme, aussi demeurés héritiers dudit Jacques de Ghillenghien. Mambour : Julien Bidault.

    (e) Toujours à la même date, il dispose pour après son décès, de deux maisons contigües, rue Bouchain, et de VI livres, présent en XII livres de rente héritières dont il fait don à l'église Saint-Julien pour deux messes par semaine, par dessus autres quatre messes qui se célèbrent chaque semaine - dont pour la fondation d'icelles, ses prédécesseurs, parents et amis ont donné grandement de leurs biens - et il ajoute encore une maison en la rue allant au pont Cornaille, bien lui venant de son acquêt.

    Il mourut entre 1550 et 1551, car les comptes de l'église Saint-Julien de cette époque renseignent que Sire Arnoul Séjournet, fut enterré au « coeur derrier le grant autel, avec pal et cappes de velour ».

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • IV Jehan Séjournet

    1.4.1.1 | Jehan Séjournet. Il est cité dans le Livre de raison qui dit qu'il fut « allié à Demoiselle Arglentine Caulier et n'eurent qu'un seul enfant nommé Jean cy dessoubz mentionné ». Toutefois, dans un chirographe athois du 17 mars 1502, et il ne peut s'agir que de lui, il est dit que Jehan Séjournet, demeurant à Ath, époux d'Englantine le Cauwelier, achète une rente viagère de soixante sous aux vies de lui et de son épouse; de même que le 21 mars 1502, il achète encore une rente viagère de quinze livres tournois [RUZ].

    Dans un chirographe du 9 mai 1504, il est échevin d'Ath, de Notre-Dame du Refuge, de Liessies et d'Arbre.

    En 1506, le 7 mai, dans deux chirographes datés du même jour, sire Arnoul, prêtre, passe deux actes « du gré de Jehan Séjournet son frère marié et son droit hoir ayant enfant » [RUZ].

    Est-il décédé peu de temps après ces derniers actes ? C'est vraisemblable car les comptes des années 1506-1507, de l'église Saint-Martin signalent la sépulture de Jean Séjournet [RUZ].

    1.4.1.1.1 | Jehan Séjournet, qui suit V.

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • V Jehan Séjournet

    1.4.1.1.1 | Jehan Séjournet. Le Livre de raison le mentionne, avec le nom de son épouse Damoiselle Claudine de Thézin, sans plus, et leurs six fils et deux filles. Extrait du chirographe athois du 31 janvier 1538 [RUZ] : « Jehan de Thezin, fils feu Jehan demeurant à Fosses, époux de damoiselle Marguerite de Wauchelle, au contrat de mariage d'entre sa fille, damoiselle Claudine de Thezin et Jehan Séjournet, a donné jouissance et parchon à sa dite fille :

    a) quatre bonniers de terre à Maubreucq, sur le camp du bois de Ligne, tenant au chemin de Frasne et à la partie séquente; 
    b) trois journels de terre à Renelmont, tenant au Rond bois de Ligne ; 
    c) six journels de terre à Rouge bruecque, tenant au pré Jehan de Thézin; 
    d) un journel de terre, tenant au courtil Brise moustier; 
    e) trois journels de pré dits « le pasture es masures » et passé le rieu parmi, tenant à la ruelle qui mène de Maubreucq au Quesnoit; 
    f) un demi bonnier de pré lelong dudit rieu, tenant aux six journels de terre ci dessus déclaré; 
    g) un journel de pré, tenant à la ruelle Boursette; 
    h) deux maisons et jardin, contigües, face à l'église des Frères Mineurs, tenant à Jehan de Thezin, dont il a fait deux demeures, ayant par derrière issue sur le rue contre la rivière ».

    Le dit Jehan de Thezin possède des héritages à Blicquy, et a une autre fille appelée Marghotine de Thézin.

    D'après un chirographe athois du 23 août 1549, Jehan Séjournet était veuf. En effet, cet acte dit qu'Anthoine de Maulde, demeurant à Ath, achète cent sous de rente viagère, aux vies de Jennette et Marguerite Séjournet, fille de Jehan, qu'il a de feue demoiselle Claudine de Thézin, qui fut sa femme [RUZ].

    1.4.1.1.1.1 | Arnou Séjournet, ‘mort enfant’ [SEJ1477].

    1.4.1.1.1.2 | Arnou Séjournet , religieux à l'abbaye de SaintAmand [SEJ1477].

    1.4.1.1.1.3 | Martin Séjournet, qui suit VI.

    1.4.1.1.1.4 | Gérard Séjournet. Mort à l'âge de douze ans.

    1.4.1.1.1.5 | François Séjournet. Il fut docteur en médecine (le docteur en médecine ne dérogeait pas. Voir à ce sujet La législation héraldique de Belgique, par Arendt et Derrider, page 402), et habitait en 1579, à Arcques. D'après un embref du 27 mai 1581, aux archives d'Ath, étant toujours célibataire, avec son frère Antoine marchand demeurant à Ath, époux de Barbe de Nivelle, dont enfants, ils vendent chacun un tiers d'une maison en deux demeures, avec jardin, venant de leur patrimoine, maison sise devant les Cordeliers à Ath.

    François s'allia par mariage avec Damoiselle Jeanne le Ghay, fille de Julien et de Damoiselle Anthonette (Antoinette) de le Court [SEJ1477/1731]. Il est toujours mentionné comme docteur en médecine, le 9 juillet 1599. De leur mariage, provinrent cinq enfants, dont un seul, François, est cité par le Livre de raison. Les voici tous, selon leurs actes de baptême, en l'église Saint-Julien à Ath. D'après le chevalier Parthon les « le Ghay » devaient appartenir à la famille lilloise qui portait d'argent à trois membres de geais de sable.

    1.4.1.1.1.5.1 | Claudine Séjournet, bp 26 février 1583 (susc. Pierre le Ghay et demoiselle Françoise Rusette). Elle épousa Jean Charlet, fils de Jacques et d'Anne du Bois.

    1.4.1.1.1.5.2 | Antonia ou Antoinette Séjournet (tome 3 | Descendance féminine),  bp 31 juillet 1585 (susc. Jean du Mont et Barbe de Nivelle). Elle épousa le 21 juillet 1611, Zacharie Scocquart, écuyer, natif d'Enghien, fils de Jean, seigneur de Montigny sous Lembecq, vers 1585, mort à Enghien, et d'Anne Colins, décédée dans la même ville, le 7 mars 1633. Suite à ce mariage, Zacharie s'établit à Ath, et devint échevin de la ville. Il décéda à Ath, le 14 février 1646.

    1.4.1.1.1.5.3 | Catherine Séjournet, bp 13 mai 1588 (susc. Jacques Farinart et Catherine le Mayre, dame de Moulbaye.

    1.4.1.1.1.5.4 | Jehanne Séjournet, bp 19 septembre 1594 (susc. Nicolas Benoit et Christine du Mont)

    1.4.1.1.1.5.5 | François Séjournet, bp 12 février 1597 (susc. Julien le Ghay et Françoise de Glarges)

    1.4.1.1.1.6 | Anthoine Séjournet. Il épousa, selon le Livre de raison, Demoiselle Barbe de Nivelle, native de Bruxelles.

    Selon un chirographe athois du 29 octobre 1571, Antoine Séjournet demeurant à Bruxelles, époux de demoiselle Barbe de Nivelle, vend à Martin Séjournet son frère, bourgeois demeurant à Ath, époux de Demoiselle Franchoise Rusette, dont enfants, douze livres six sous de rente héritière, lui venant de son patrimoine pour son droit... suivant testament de son feu père, mort durant sa minorité depuis plusieurs années.

    Neuf ans plus tard, dans un chirographe athois du 8 novembre 1580, il est dit marchand et demeurant à Ath, époux de Barbe de Nivelle. Dans cet acte, il vend, venant de son patrimoine pour quatre cents livres, une rente héritable nouvelle, chargée sur sa maison et jardin contenant un demi-bonnier, gisant à David, tenant au chemin d'Ath à Lessives et par derrière à l'héritage de la Haute Croix, appartenant à l'abbaye d'Ath.

    Il devait être décédé avant le mois de novembre 1598.

    En effet, selon une procuration passée devant un notaire d'Anvers, en novembre 1598, il est dit qu'Anthonis Séjourné avait épousé jonckvrouwe Barbara de Nivella, fille de Daniel et de Marie van Winghe fille de Pieter van Winghe et de Jonckvrouwe Arma Van Doorne.

    Dans l'acte, Barbara de Nivella avec son fils François Séjourné, transportent leur part de biens dans des terres sises à Sint Martin Lennick op d'Overvelt [RUZ] et [fo 995, verbo G. S. Lennick, no 4681].

    Ils ne laissèrent qu'un seul fils.

    1.4.1.1.1.6.1 | François Séjournet. « François Séjournet, pour le présent Maistre d'Hotel de la Maison de Monseigneur le Marquis de Roubaix, Prince d'Ambize et du Saint Empire, baron d'Antoing, etc. lequel dit François fut allié par mariage avec Damoiselle Léonore Meurant, native de Bruxelles, décédée... de laquelle, luy sont demeurez trois enffans, Charles, Françoise et Maximilienne Séjournet. » [SEJ1477/1731]. "Le dit François est décédé à Antoing, le 16 janvier 1621. » Ici finit le livre de raison, en ce qui concerne cette branche de la famille Séjournet.

    D'après le chevalier Parthon, Françoise était mariée le 5 août 1622, à Gaspard Le Josne « archier de la Sérénissime Infante ». A cette date, ils constituèrent comme mambour particulier pour leurs enfants mineurs Jean Dammeryn. Le baron Edgard Forgeur écrit ignorer le destin de Charles et de Maximilienne.

    1.4.1.1.1.7 | Jehanne (Jenne) Séjournet. Le livre de raison, dit : « Jenne fut femme à Thomas Farinart, desquels est venu Jacques Farinart, pour le présent allié avec Damoiselle Catherine de le Sille, quy ont pour enfans : Jacques, Michelle, Philippes, Maximilien Farinart, et plusieurs autres morts jeunes ou sans génération.

    Thomas et son épouse sont cités dans plusieurs chirographes athois, qui nous renseignent sur les biens que possédaient ces époux, et qui nous disent qu'étant veuf, il se remaria, sans toutefois nous dire le nom de sa seconde épouse.

    Au point de vue de ses biens, du vivant de son épouse, Thomas Farinart est mentionné dans un intéressant chirographe athois du 2 mars 1557. Il y est dit demeurant en la maison et censé de la Croix, au jugement d'Ath. Il vend pour mille six cents livres à Pierre Farinard son frère, demeurant à Chièvres, une rente héritière nou velle de cent livres, sur la dite maison et censé de la Croix, prés et pâtures, contenant six journels, gisant au dehors des faubourgs de Brantignies, emprès la Maladrie de la Ville, tenant au chemin allant à Liessies (venant de son patrimoine à elle), tenant aussi à d'autres terres de sa dite femme en indivis à l'encontre de ses frères, tenant au Wareschaix de la fontaine à David et à la rivière. Mambour Gérôme Causin [RUZ].

    Il vend encore, le 4 février 1558, un demi-bonnier de terre assez près le Trieu Périlleux, tenant au chemin allant à Liessies (venant de son patrimoine à elle) [RUZ].

    Par contre, le 28 février 1563, étant toujours l'époux de Jehanne Séjournet, il achète une maison, édifice, jardin et entrepresure à David, proche la fontaine dudit lieu, tenant à lui même de deux côtés, (en action de sa dite femme), chargée de cinquante sous de rente due à la chapelle Saint-Jacques à Ath. Mambour Charles Bidault.

    Son épouse devait être décédée, un peu avant le 9 février 1564, date où Thomas comparaît, à cause de la génération lui demeurée de feue Damoiselle Jehanne Séjournet.

    Il comparaît encore, au sujet des biens de ses enfants, dans un acte du 11 janvier 1565, et dans celui du 16 octobre 1566, où Thomas Farinart est dit demeurant pour le présent à Maulde en Hainaut [RUZ].

    1.4.1.1.1.8 | Marguerite Séjournet, x Ancelet Platteau, natif d'Antoing, décédé sans laisser génération [SEJ1477/1731]. Toutefois, selon un chirographe athois du 7 juillet 1556, Anselme Platteau, demeurant à Ath, époux de Damoiselle Marguerite Séjournet, dont enfant : vend, pour cinquante sept livres dix sous de rente héritière nouvelle sur les biens ci dessous, venant du patrimoine de sa femme (qui a des frères et soeurs)

    a) un demi bonnier de terre au Maulbreucque, sur le camp du bois de Ligne, tenant au chemin qui mène à Frasne; 
    b) trois journels de terre à Renelmont, tenant au Rond bois de Ligne; 
    c) six journels de terre où l'on dit à Rougebroeucq; 
    d) un journel de terre tenant au courtil Brisemoustier; 
    e) trois journels de pré, que l'on dit la pature As Masure, et passé le rieu ... ; 
    f) un demi bonnier de pré du long ledit rien, tenant aux journels de terre ci-dessus.

    Et, selon un autre chirographe athois du 8 octobre 1557, il est dit : Anselme Platteau demeurant à Ath, époux de Damoiselle Marguerite Séjournet, « dont il n'a nul enfant, ni autre hoir en ligne directe, vend (de son patrimoine), six livres cinq sous de rente héritière sur ...

    Le baron Edgard Forgeur en conclut, que pour interpréter ces deux actes apparemment contradictoires, Anselme et Marguerite, avaient un enfant, qui est décédé entre le 7 juillet 1556, et le 8 octobre 1557 - ce qui donne raison au Livre ... de raison.

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • VI Martin Séjournet

    1.4.1.1.1.3 | Martin Séjournet. Martin fut aussi, comme beaucoup de membres de sa famille, un homme important à Ath. Lui et son épouse sont mentionnés dans de nombreux actes. En ce qui le concerne, il est presque chaque fois cité comme bourgeois demeurant à Ath, fils de Jehan.

    Il est d'abord homme de fiefs de Hainaut [RUZ] :

    1) Selon le cartulaire des fiefs et arrières fiefs tenus du comte de Hainaut, anno 1564

    a) sub le n° 1122, il tient comme feudataire du comte de Hainaut un fief ample, gisant à Bouvegnies, tenant à Julien Bidault, à Jehan de le Court etc... 
    b) sub no 1564 il tient toujours comme feudataire du comte de Hainaut, un fief ample, à lui échu par son père, appellé « Le Court », tenant aux murailles de la ville d'Ath et aux fossés du château.

    2) Les 25 mars et 27 juillet de 1576, il est voisin de biens à Scamp. 
    3) Selon un chirographe athois du 15 novembre 1577, il est encore voisin de biens, en la rue des Frères Mineurs. 
    4) Selon un autre chirographe du 22 juin 1579, il possède en indivis, avec Maître Franchois Séjournet son frère, la veuve et les hoirs de Julien le Waitte, et Jacques Farinart, un demi bonnier de pré et pâture gisant à ... 
    5) D'après Monsieur Gonzalès Descamps, il posséda la censé du Haut Castillon avec vingt deux bonniers. Cela doit être exact, car ce bien appartenait à son arrière grand-père, Arnoulet Séjournet [FOR1976, p86].

    Il fut échevin d'Ath. Il est dit comme tel, le 4 janvier 1561, le 10 avril 1563, le 12 janvier 1571 (au dos d'un acte du 22 décembre 1564), le 2 décembre 1572 (au dos d'un acte du 16 septembre 1553) et le 11 mai 1574.

    1574 Martin.jpg1571 Martin.jpgLe 4 mars 1571, il scella un acte sur lequel on distingue bien sur le fragment de sceau les trois anilles ; l’écu brisé d’une bordure en signe de cadet. Sans heaume ni autres ornements [FOR1976, p. 10, sceau 8]. Sur un acte de l'hôpital de la Madeleine daté du 25 avril 1574, on découvre mieux les trois anilles, le heaume est posé de profil, non couronné, avec lambrequins. L’écu ressort en relief, grâce à la bordure en signe de cadet. Légende : S. Martin Séjournet. [FOR1976, p. 10, sceau 9]

    Il fut receveur des assennes de la Ville [Comptes du Massard de la Ville d'Ath, f- XVI, anno 1574-1575].

    Il fut procureur, puis gouverneur de l'hôpital de la Madeleine à Ath, où il est mentionné dans de nombreux actes, notamment celui du 21 juin 1577, qui dit : « Martin Séjournet, bourgeois d'Ath, procureur de l'Hôpital de la Madeleine, comme par les dits eschevins, suffisamment établi comme gouverneur dudit hopital. » Il fut aussi, l'amunitionnaire de la ville. En effet, dans les comptes du Massard d'Ath, 1572-1573, f° XLIII, on lit : « Relevé des dépenses faites pour le service militaire de la place d'Ath, « ab esté payét par moy Martin Séjournet, en achat de C. muid de blés, et, ce à divers prix et à diverses personnes pour l'amunition et provision de la Ville. » Martin, avait évidemment son sceau, aux trois anilles, dont ceux de 1570 et 1571. Son sceau est appendu aux actes des 24 juin 1572-12 janvier 1573, 25 avril 1574, à des actes concernant l'hôpital de la Madeleine. L'on a aussi retrouvé certains sceaux, plus ou moins abîmés. Il fut allié à Demoiselle Françoise Rusette, fille aînée de Jean, député de la Ville d'Ath aux Etats du Hainaut, et, en 1574, député des Etats de Hainaut, aux Etats Généraux, et de Damoiselle Jehanne de Glarges.

    Martin est décédé un peu avant le 15 avril 1578, date d'un acte où son épouse est dite veuve. Les comptes de l'église Saint-Julien à Ath, anno 1577-1578, le citent pour pal et ornements, et pour sa sépulture en la dite église. Quant à son épouse, dont la date du décès n’est connue, elle habitait Ath, et elle est encore citée comme veuve de Martin Séjournet, dans un chirographe du 14 décembre 1588, où, elle met « hors son pain », sa fille Demoiselle Jeanne Séjournet, âgée de 21 ans [RUZ]. Ils n'eurent qu'une seule fille.

    1.4.1.1.1.3.1 | Jeanne Séjournet ( tome 3 | Descendance féminine), « fut mariée à Nicolas Benoit, quy ont heu pour fille unicque Dame Elaine Benoit, présentement espeuze à Monsr d'Aury (lisez d'Avry), chevalier, desquels descendirent ... » [SEJ1477/1731].

    D’après l'ANB1852, p173, verbo Kethulle, Hélène Benoît fut l'épouse de Philippe de la Kethulle, seigneur d'Haverie, d'Eversteyn, de Loueuses, de Hammes, etc. Hélène Benoît était dame de Hels, du Haut Châtillon, du Croquet, de la Motte, etc. D'après le chevalier Parthon, ils furent inhumés en la chapelle de Saint-Landoulde dans l'église de Saint-Bavon à Gand, sous un tableau représentant la descente de la Croix, peint par A. Janssens, joint à un blason avec les 4 quartiers suivants : Kethulle-Loueuses-Benoit-Séjourné. Le même ajoute, qu'outre toutes ces seigneuries, Philippe de la Kethulle, écuyer, était bourgeois d'Ath et bourgmestre de cette ville en 1631, et qu'il mourut, le 30 novembre 1663.

    D'après le chevalier Parthon, Nicolas Benoit était fils de Laurent et de N... Le Flameng, et les Benoit portaient : d'argent à la fasce de sable accompagnée en chef de quatre feuilles et en pointe d'une merlette, le tout de sable.

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Symboles et abréviations

    ° | né(e) à

    bp | baptisé(e) à

    susc. | parrain et marraine (susceptores)

    † ou + | décédé(e) à

    inh. | inhumé(e)

    x | marié(e) à

    A) | premier mariage

    B) | second mariage

    Cm | contrat de mariage

    t, tt | témoin(s)

    mar. diss. | mariage dissous

    )( | divorcé de

    s.p. | sans postérité

    s.a. | sans alliance

    sép. | séparé

    < | avant

    Arc. | Archives

    Coll. | Collection

    c | cité le

    !1700 | cité en 1700

    /1700 ou av. 1700 | avant 1700

    1700/ ou ap. 1700 | après 1700

    ? | à vérifier

    § | hypothèse

    ça | environ (du latin circa)

    N | prénom ou nom inconnu

    ⇦ ou ⇨ | indicateur iconographique

    ▼  voir ci-après

      lien vers le tome 1 | Le fil du temps

      lien vers le tome 2 | Fonds iconographique et documentaire

      lien vers le tome 3 | Descendance féminine

      lien vers le tome 4 | Ancêtreclopédie (ascendance)

    Ξ  lien vers un document d'archives

     descendance, suivie éventuellement du (des) patronyme(s)

     ascendance

    MAJUSCULES : hormis les Séjournet, les personnes dont le patronyme est repris en MAJUSCULES descendent de Jehan I Séjournet

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Lexique

    ANILLE, ANNILLE | Fer qu'on met autour des moyeux de moulin pour les fortifier; sorte de croix ancrée ou figure en forme de deux crochets adossés (LIT1863). Ancienne forme du fer de moulin. C'est une espèce d'anneau en fer qui soutient la meule supérieure d'un moulin à farine. Elle a la forme de deux C adossés, reliés par deux petites barres. C'était l'emblème attribué seulement aux seigneurs haut justiciers. Il n'appartenait qu'à ceux-ci d'avoir droit de moulin banal et d'obliger tous les vassaux à y venir faire moudre, avec défense à tous les meuniers circonvoisins de venir empiéter sur leurs privilèges ; l'usage des anilles ou fers de moulin dans les armoiries indique une noblesse de race ou très ancienne (Le Carpentier, Histoire du Cambrésis, en deux volumes). Le chroniqueur liégeois, Jacques de Hemricourt dit que les fers de moulin étaient jadis les marques les plus propres et les plus assurées pour indiquer la condition illustre de ceux qui possédaient des moulins banaux (OKE1901). Fer incrusté et scellé dans la meule tournante d’un moulin, et solidaire de l’axe ou de la manivelle d’entraînement (WIK2010). Lecture conseillée : Histoires d’anilles, d'Alain Mazeau (MAZ2004)

    ARCHIER (de la Sérénissime Infante) | un des soixante Gardes du Corps du Souverain. Ils étaient exclusivement recruté parmi le patriciat des principales villes des Pays-Bas et devaient avoir une taille imposante. Restaient en service un certain nombre d'années, puis étaient pensionnés. Durant leur service, ils bénéficiaient des privilèges de la noblesse, et pensionnés ils se qualifiaient d'écuyer.

    ARRIÈRE-FIEF | Fief relevant d'un autre, qui relève lui-même d'un autre fief (WIK2010)

    BAILLI | Dans la France du Moyen Âge et de l'Ancien Régime, agent du roi qui était chargé de fonctions administratifs et judiciaires (d'abord responsables de missions temporaires, les baillis devinrent vers 1260 des officiers sédentaires placés à la tête des bailliages; à partir du XVème siécle leurs pouvoirs diminuèrent (LIT1863). Officier royal d'épée, au nom duquel la justice se rendait dans un certain ressort, et qui avait droit de commander la noblesse de son district lorsqu'elle était convoquée pour l'arrière-ban. C'était aussi un officier royal de robe longue qui rendait la justice au nom d'un seigneur. Les baillis n'usaient que du sceau de leur juridiction. Les bailliages eurent des sceaux dès leur établissement, vers la fin du XIIe siècle et au suivant (CHA & DEL1860).

    BAILLIAGE | Circonscription administrative et judiciaire d'un bailli; tribunal du bailli

    CARTULAIRE | Recueil d'actes attestant les titres et privilèges d'une communauté religieuse ou laïque

    CENS | Redevance due par des tenanciers au seigneur du fief

    CENSIVE | Terre assujettie au cens annuel

    CHAPELAIN | Prêtre qui dessert une chapelle privée

    CHARTE-LOI | Sorte de contrat passé entre la population rurale et sont seigneur, en fait la mise par écrit des droits et obligations de chacune des parties en cause, l'entérinement des coutumes. Ce texte essentiel dans la vie des hommes du Moyen âge réglait une série de situations extrêmement variées et souvent quotidiennes. Des articles traitent des querelles, plaintes, injures, témoignages. La protection de la propriété privée (champs, pâtures, bétail) ou publique était assurée notamment par des corvées pour remettre en état les chemins. La qualité du pain et de la viande était contrôlée. Les élections d'un garde-champêtre, d'un garde forestier, des percepteurs d'impôts (droit de terrage, droit de tonlieu) sont prévues. Les débits de boissons (vin, cervoise et autres breuvages) sont réglementes et taxés. On ne peut pas y jouer aux dés ni y tenir une maison de débauche. Les poids et mesures doivent être contrôlés à Mons où sont conduits en prison ceux qui injurient les échevins dans l'exercice de leur fonction (c'est le seul cas d'emprisonnement prévu par la charte-loi). Il est certain que ce genre de texte nous renseigne de façon plus ou moins précise sur le genre de vie de nos ancêtres, d'autant plus que les documents sont relativement rares à ce sujet (WIK2010).

    CHIROGRAPHE | Charte, pièce sur laquelle le même acte est écrit deux fois (LIT1863). En droit médiéval, ce mode de validation des actes employé depuis le XIe siècle apporte à un acte privé entre parties, ratifié par les autorités locales, une sûreté accrue par rapport aux seules garanties testimoniales ou à l'apposition d'un sceau. En effet, chacune des deux parties peut disposer d'un exemplaire de l'acte et le rapprochement des deux exemplaires, garantit sans discussion possible leur authenticité (WIK2010).

    CORNETTE | à partir du XVIe siècle, étendard carré de la cavalerie légère, portée par le troisième officier de la compagnie, qui en portait le nom.

    DÉNOMBREMENT | Recensement

    ÉCU | Corps de tout blason, ordinairement en forme de bouclier

    ESCUIER | Au Moyen Âge, un écuyer était un militaire, et l’on n’omettait jamais dans les actes de l’indiquer. Ce n’est que plus tard que ce mot devint un titre de noblesse [FOR1976, p. 16]

    FIEF | Terre, droit ou revenu qu'un vassal tenait de son seigneur et en échange desquels il devait accomplir le service dû à celui-ci

    FRANC-ALLEU | Bien héréditaire exempt de tout droit seigneurial [LIT1863]

    HOMME D'ARME | Armé de pied en cape par les féodaux de la châtellenie, était monté et armé d'une lance, au même titre que les nobles dans les rangs desquels il servait. Il était accompagné d'un coutilier et d'un page, aussi montés. Le coutilier était spécialement chargé de l'armement de l'homme d'arme qu'il servait, tandis que le page ou valet était chargé de l'entretien des chevaux. Pendant qu'ils étaient sous les armes, les hommes d'arme bénéficiaient des privilèges de la noblesse; notamment l'exemption de la taille. - Beauvais fut assiégée en 1472, par les troupes du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, qui était en guerre avec le Roi de France Louis XI [FOR1976, p. 81 et 82]

    ICONOGRAPHIE | Ensemble de l'illustration d'une publication

    LIGNÉE | Descendance ; série de parents par descendance unilinéaire, partie d'un lignage

    LIVRE DE RAISON | Livre d'extrait, ou grand livre, ou, quelquefois, livre de raison, livre où l'on enregistre et classe les articles du livre journal (LIT1863). Il pouvait aussi comporter des notations à caractère familial ou local. Tenu par le père de famille, il constituait un aide-mémoire pour l'auteur, mais il était principalement destiné à renseigner ses héritiers. Fréquemment, un même livre de raison se transmettait de génération en génération, chaque chef de famille le tenant à son tour (GUI1892 & WIK2010). Citation : "Tu as ouï dire qu'Auguste avait un livre de raison qui contenait le détail des forces de l'empire et de ses finances" (cf Voltaire, Examen important de Milord Bolingbroke, Chap. XI, 1736). Lecture conseillée : Les livres de raison en France (fin XIIIe-XIX siècles) de Nicole Lemaître (LEM2006)

    MAMBOUR | Administrateur (FOR1976)

    MASSARD | Trésorier (CRH1837)

    PRIMOGÉNITURE MASCULINE | Antériorité de naissance entre frères entraînant certains droits au profit de l'aîné

    SCEAU | Cachet qui authentifie un acte ; empreinte de ce cachet; morceau de cire, de plomb portant cette empreinte

    SEIGNEUR | Propriétaire féodal

    SIGILLOGRAPHIE | Science auxiliaire de l'histoire qui a pour objet l'étude des sceaux

    SUZERAIN | Au Moyen Âge, seigneur qui a concédé un fief à un vassal

    VASSAL | Personne liée à un suzerain par l'obligation de foi et hommage

    Lire la suite

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Bibliographie

    ∎ RESSOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

    [AGR] – Archives Générales du Royaume, rue de Ruysbroeck 2, Bruxelles

    [ALL1816] – de SAINT-ALLAIS, Nobilaire universel de France, tome VII, Paris, 1816

    [ANB1847] - Annuaire de la Noblesse de Belgique, 1847-1950, passim

    [ANB1880] - Annuaire de la Noblesse de Belgique (de Séjournet de Rameignies), p. 290-301, 1880

    [ANB1945] - Annuaire de la Noblesse de Belgique, p. 199-203, 1942-1945

    [ANF1873] – BOREL D’HAUTERIVE, Annuaire de la Noblesse Française, 1873

    [ARE&DER1896] – ARENDT et DERIDDER, La législation héraldique de Belgique 1595-1895, Jurisprudence du Conseil Héraldique 1844-1895, Bruxelles, 1896

    [ASA1984] - ASAERT Gustaaf, Beveren in de Antwerpse pers : Een adelijk huwelijk te Beveren in 1850, Het Land van Beveren, p. 136 à 138, december 1984

    [ATH1984] - Les enceintes urbaines en Hainaut : Les fortifications d’Ath, Cercle royal d’Histoire et d’Archéologie d’Ath et de la région et musées athois, 1984

    [ATH1980] – Cercle Royal d’Histoire et d’Archéologie d’Ath, Le patrimoine du pays d'Ath, 1980

    [AZE1771] – DE AZEVEDO COUTINO Y BERNAL J., Généalogie dela famille van der Noot, 1771

    [BARB1996] – DE BARBIER DE LA SERRE Pierre, Essai généalogique de Barbier de la Serre, 1996

    [BAR1937] – DE BARY Charles, Etude généalogique sur la famille van Bogaert, 1937

    [BAR1942] – DE BARY Charles, Supplément à l’Etude généalogique sur la famille van Bogaert, 1942

    [BAS1984] – BASTIEN Josse, Les grandes heures de l'abbaye cistercienne de Cambron, 1984

    [BEH1895] - BEHAGHEL Jean-Marie, Archives de la famille Behaghel (basées sur les archives de la ville de Bailleul), 1895

    [BEH1977] – DE BEHAULT Maurice et Paul, La famille de Behault, Histoire et généalogie, 1977

    [BEL1961] – VAN BELLINGHEN F.G. et DE CACAMP François, Généalogie historique des familles van Bellinghen, 1961

    [BEL1977] – DUMONT G.H., Histoire de Belgique, 1977

    [BER1906] - BERTRAND C., Histoire de la Ville d'Ath, dans Mémoires et Publications de la Société des Sciences, des Arts et des Lettres du Hainaut, VIe série, tome 8, Mons 1906

    [BER1947] – BERGER Jacques, La famille Xhrouet de Spa, Imprimerie van Langhenacker, Bruxelles 1947

    [BHIC] - BRABANTS HISTORISCH INFORMATIE CENTRUM, Familiearchief Smits van Oyen 1567-1987

    [BLA1967] - BLAISE D’OSTENDE-A-ARLON, Noblesse belge d’aujourd’hui, tomes I et II, Les Cahiers Nobles, Paris 1967

    [BLA1974] – BLANCHE Pierre, Dictionnaire et armorial des noms de famille de France, 1974

    [BOG & VER1989] - BOGAERT C. & VERBEECK Mieke, Inventaris van het cultuurbezit in België, Architectuur, Provincie Oost-Vlaanderen, Arrondissement Gent, Kantons Destelbergen - Oosterzele, Bouwen door de eeuwen heen in Vlaanderen, Brussel – Turnhout, 1989

    [BOH1971] – BOHY Georges, Hainaut ou l'épopée d'un peuple, Mons 1971

    [BOR1892]– DE BORMAN Camille (baron), Echevins de la Souveraine Justice de Liège, 1892-1899

    [BOR1906] – DE BORMAN Camille (baron), Le livre d'Or de la famille de Borman, Denis Cormaux, Liège 1906

    [BOR1866] – BORMANS Stanislas, Le bon métier des drapiers dans l’ancienne Cité de Liège, Liège 1866

    [BOU1750] - DE BOUSSU Gilles-Joseph, Histoire de la ville d'Ath, Mons 1750

    [BOU1939] – BOULY DE LESDAIN L., Généalogie d'anciennes familles dunkerquoises, 1939

    [BOU1971] – BOURGUIGNON Marcel (président de l'Institut Archéologique du Luxembourg), François de Bettenhoven, Biographie Nationale du Pays de Luxembourg, 1971

    [BOU1989] - DE BOUNAM DE RYCKHOLT, Ph., Association de la noblesse du royaume de Belgique, Catalogue du Bureau d’iconographie, Bruxelles, 1989

    [BOU2008] – BOUTIER Marie-Guy, Le deux cent cinquantième anniversaire de l’opéra wallon « Li voyèdje di Tchaufontainne » (1757), avec une reproduction de l’édition faite par Jean Haust en 1924, dans la Collection Mémoire wallonne

    [BRA1953] – Oude Brabantse Geslachten, 1953-1962

    [BRU1911] – DE BRUYCKERE Ch., Histoire de Blicquy, Leuze 1911

    [BXL1962] – Bulletin de l'Association des descendants des lignages de Bruxelles, à partir de 1962

    [CAC1954] – DE CACAMP François, Généalogie historique de la famille Cuvelier originaire du pays d’Enghien, dans Genealogicum Belgicum, Bruxelles 1954

    [CAC1970] – DE CACAMP François (directeur de Genealogicum Belgicum), La famille namuroise, de Wasseige, dans Genealogicum Belgicum, 1970

    [CAC&LEM1970] - DE CACAMP François et LEMERCIER Jacques, Six siècles d'histoire de la famille Lemercier (autrefois le Merchier dit le Bosquillon), 1370-1970, Bruxelles, Genealogicum Belgicum, 1970

    [CAP&SIN&FOR1856] - CAPITAINE F., SAINT-PAUL DE SINÇAY, FORGEUR, Chemin de fer agricole et industriel des plateaux de Herve, de la Vesdre à la Meuse et de Liège vers Aix-la-Chapelle, Liège Carmanne, 1856

    [CAR] – DE CARTIER Eulalie, Mémoires et souvenirs, Archives de la famille de Cartier

    [CAR1664] – LE CARPENTIER, Histoire de Cambrai et du Cambrésis, 1664

    [CHA] – DU CHASTEL DE LA HOWARDERIE (comte P.A.), Notices Généalogiques tournaisiennes

    [CHA & DEL1860] - CHASSANT Alphonse et DELBARRE Pierre-Jean, Dictionnaire de sigillographie pratique, Paris, 1860

    [CHA1911] – DU CHASTEL DE LA HOWARDERIE (comte), Notices étymologiques, héraldiques, généalogiques, historiques et critiques (R.T., 1911,125)

    [CHA1976] – CHAFFANION Arnoud, Ces grandes familles qui ont fait la France, 1976

    [CHA1980] - CHAUSSIER Claude, Le droit ancien et actuel des armoiries non nobles en Belgique, Bruxelles 1980

    [CHA1990] – DU CHASTEL DE LA HOWARDERIE-NEUVIREUIL (comte), Notes historiques et généalogiques sur la commune d'Aymeries et la famille d’Ayrneries, dite d'Aumerie, 1990

    [CHF1990] – Cercle d’Histoire des Familles du pays d’Ath, Table alphabétique des couples de l’entité d’Ath, octobre 1990

    [CLE1948] – CLEENEWERCK DE CRAYENCOUR Michel, Généalogie de la famille Cleenewerck de Crayencour, Imprimerie Govaerts à Deurne-Anvers, 1948

    [COO1960] - COOMANS de BRACHENE O., e.a. [éds], Etat Présent de la Noblesse belge, 22 tomes, Bruxelles, 1960-1970

    [COO1971] - COOMANS de BRACHENE O., e.a. [éds], Etat Présent de la Noblesse belge, 26 tomes, Bruxelles, 1971-1983

    [COO1981] - COOMANS de BRACHENE O., e.a. [éds], Etat Présent de la Noblesse belge (de Séjournet de Rameignies), p. 99-105, Bruxelles, 1981

    [COO1984] - COOMANS de BRACHENE O., e.a. [éds], Etat Présent de la Noblesse belge, 26 tomes, Bruxelles, 1984 et suiv.

    [COP1942] – COPPIETERS ‘T WALLANT Robert, Notices généalogiques sur quelques familles brugeoises, Desclée, De Brouwer et Cie, 1942

    [COP1946] – COPPIETERS ‘T WALLANT Robert, Notices généalogiques et historiques sur quelques familles en Flandre Occidentale, 1946

    [COP1966] – COPPIETERS DE TER ZAELE et VAN RENYNGHE DE VOXVRIE Charles, Histoire professionnelle et sociale de la famille Coppieters de 1550 à 1965, 1966-1968

    [CRH1837] - Commission Royale d’Histoire, tome II (4 novembre 1837 – 3 novembre 1838), p. 283 § 123

    [CRO1887] – CROQUET Abbé, Epitaphes de Braine-le-Comte, 1887

    [DAD1787] - Dictionnaire de l’Académie françoise, chez Pierre Beaume, Imprimeur du Roi, Nismes, 1787

    [DAN] – DANET DES LONGRAIS, Généalogie manuscrite de la famille Naveau (complétée par Léon Naveau)

    [DAU1979] – DAUDRUY Pierre, Familles de la marine dunkerquoise, Dunkerque 1979

    [DAV1915] - DAVIGNON Henri, vicomte, Belgium and Germany (Honour in war : forbidden methods of war. The protection of the wounded), p41, Thomas Nelson & Sons, London, mai 1915 http://www.archive.org/stream/belgiumgermanyte00davi#page/n1/mode/2up

    [DEC1945] – DE DECKER Francis, La famille Danneel, dans Cercle royal historique et archéologique de Courtrai, t. XXII, 1945-1948

    [DEC1950] – DE DECKER Francis, La famille de Hults, dans Cercle royal historique et archéologique de Courtrai, t. XXXIV, 1950-1951

    [DEF1966] - MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE - Historique du 3e Lanciers, Bibliothèque Centrale de la Défense, Evere, 1966

    [DEL1994] - DELBOUILLE Paul, Un jeune Liégeois à Paris en 1782 : une lettre inédite de J.-N. Bassenge à J.J. Fabry, dans Le Lire et le délire, p. 280, 1994

    [DEN1906] - DENIS DU PEAGE Paul, Recueil de généalogies lilloises, Mémoires de la Société d’Etudes de la Province de Cambrai, 1906 à 1909

    [DEN1906] - DENIS DU PEAGE Paul, Barbier de la Serre, in Recueil de généalogies lilloises, Lille 1909

    [DEN1928] – DENIS DU PEAGE, Religieux-religieuses et chanoinesses de Lille et de la région, 1928

    [DEN1951] – DENIS DU PEAGE Paul, Notes généalogiques sur quelques familles d'Artois et de Flandre, 1951

    [DEN1961] – DENIS DU PEAGE, Familles de Flandre, 1961

    [DENY1931] – DENYS Jos. (docteur en philosophie et lettres, conservateur adjoint aux archives de l'État à Gand), La famille de Breyne, 1931

    [DET2004] - DETRY Philippe-Edgar, Témoignages iconographiques et héraldiques des Séjournet, dans Le Parchemin, Office Généalogique et héraldique de Belgique, n°351 p. 162 à 184, mai-juin 2004

    [DET2015] - DETRY Philippe-Edgar, La Famille namuroise Detry. Autrefois de Try, cinq siècles d'histoire, Namur 2015

    [DEV1865] - DEVILLERS L., L'église Saint-Julien à Ath, dans les Annales de l'Académie, tome XXI, 1865

    [DHO1871] – DHONT-DE WAPENAERT, Quartiers généalogiques des familles flamandes, 1871

    [DIE1919] – DIERCXSENS Charles, Généalogie de la famille Diercxsens, 1919

    [DIO1976] – DIOUDONNAT Pierre-Marie, Encyclopédie de la fausse noblesse et de la noblesse d'apparence, France 1976-1997

    [DOM1974] – DOMSTA Hans J., Geschichte der Fuersten von Merode im Mittelalter, Dueren, 1974

    [DON&GEN1929] - DONY Émile & GENDEBIEN Charles, La Seigneurie de Hardenpont. (Histoire et documents généalogiques), Annales du Cercle archéologique d’Ath et de la région, tome XV, 1929

    [DOU&BOI1977] - DOUXCHAMPS Hervé et DU BOIS DE RYCKHOLT Philippe du Bois de R, Rubens et ses descendants, Bruxelles, Office Généalogique et Héraldique de Belgique, 1977

    [DOU1996] - DOUXCHAMPS Hervé, La famille de la Kethulle, Recueil de l’Office généalogique et héraldique de Belgique, tomes 44 à 46, 1996

    [DUG1975] – DUGAST ROUILLE M. docteur, Le Nobilaire de France, 1975-1976

    [DUG1983] - DUGNOILLE Jean, Histoire de l’Hôtel de Ville d’Ath, 1983

    [DUG1995] - DUGNOILLE J., La construction de l'église Saint-Julien, particulièrement en 1409, dans Annales du Cercle royal d'histoire et d'archéologie d'Ath, Tome LIV, p. 73 à 156, Ath 1995

    [DUG&BER1989] – DUGNOILLE Jean et VAN DEN BERGEN-PANTENS Christiane, Albums de Croÿ, Comté de Hainaut V, Châtellenie d’Ath, édité par Région Nord-Pas de Calais et Crédit communal de Belgique, 1989

    [DYC1851] – VAN DYCKE F., Recueil héraldique des familles nobles et patriciennes de la ville et du franconat de Bruges, Impr. C. de Moor, 1851

    [DYC1940] – VAN DYCK Arthur, Généalogie de la Maison du Chastel de la Howarderie, 1940

    [EER1977] - VAN DEN EERENBEEMT H., Het Brabantse industrieel bedrijf 1777-1914, Tilburg 1977

    [ENG] – Annales du Cercle Archéologique d'Enghien

    [ESC1971] – D’ESCLAIBES Général, Mélanges généalogiques, 1971

    [ESS1917] – VAN DER ESSEN Léon, Professeur d’histoire à l’Université de Louvain, The Invasion and the War in Belgium from Liège to the Yser (The Belgian army in position on the Gette), p104, 1917

    [FAB] - Archives de la famille Fabri

    [FAB2] – FABRI Pierre, Ebauche de la généalogie de la famille Fabri

    [FAI1940] – DELLA FAILLE DE LEVERGHEM P., La famille della Faille, ses origines, sa filiation et ses anoblissements, dans ANB 1940-1941, I, p.85 à 103

    [FOR] - Archives de la famille Forgeur

    [FOR1965] - FORGEUR, baron E., Généalogie de la famille Forgeur, Liège 1965

    [FOR1976] - FORGEUR, baron E., Généalogie de la famille de Séjournet de Rameignies, 1976

    [FOR1982] - FORGEUR, baron E., Généalogie des familles Breuls de Tiecken et Smits, Liège 1982

    [GAR1834] – de GARCIA de la VEGA Désiré, Recueil des traités et conventions concernant le royaume de Belgique, Volume 2, 1834

    [GB] – Genealogicum belgicum

    [GED2010] - Groupe d’Etude du Dix-Huitième Siècle de l’Université de Liège, 2010

    [GER1967] – GERARD Georges, La descendance d'Augustin de la Saulx de Gulchen, 1967

    [GER & REM1983] - GERARD Jo et REMY R.A., Histoire de la noblesse belge, 1983

    [GEH1945] – VAN GEHUCHTEN Pierre, Origines de la famille Franeau, 1945

    [GHE1964] – DE GHELLINCK VAERNEWYCK Amaury et Ernest (vicomtes), Histoire généalogique des Ghellinck, 1964

    [GHE1913] – DE GHELIN Edgard, Les Fontaine de Ghélin et les Fontaine d’Audregnies, Ed. G. Van Oost & Cie, Bruxelles, 1913

    [GOB1930] – GOBERT Théodore, Liège à travers les âges, 1930

    [GOD1982] – GODET Jean, Hainaut, terre de batailles, 1982

    [GOE] - Manuscrit Goethals, Bibliothèque Royale, n°318

    [GOE1866] – GOETHALS Félix-Victor, Histoire de la Maison de Wavrin, 1866

    [GOF] – GOFFIN René, Généalogies enghiennoises, dans Recueil des Tablettes du Hainaut

    [GOF2] – GOFFIN René, Généalogie de la famille le Waitte

    [GOF1954] – GOFFIN René, Notice sur les Du Pont originaires de Soignies, dans Annales du Cercle Archéologique du Canton de Soignies, t. XIII, 1954

    [GOF1958] – GOFFIN René, Généalogies nivelloises, 1958

    [GOO & SEV1984] - GOOLE F., SEVERIJNS P., Limburgse families en hun wapens, Hasselt-Tongeren, 1984 

    [GOR1933] - GORLIA Joseph, Histoire de Rameignies, Fontaine-l’Evêque 1933

    [GUI1892] - GUIBERT Louis, De l’importance des livres de raison au point de vue archéologique, Caen, Henri Delesques, Imprimeur-libraire, 1892

    [HAC1895] – HACHEZ Félix, Séjours de Jehan Lhermite à Mons et au château de Bétissart, à Ormeignies en 1586 et 1602, dans Annales du Cercle archéologique de Mons (A.C.A.M.), Tome XXIV, 1895, pp. 113-138

    [HAL2000] - HALFLANTS Eric, Symphonie de 235 tableaux généalogiques, 2000

    [HAM & JOU2010] - HAMAL Olivier et JOUR Jean, Le Livre d’Or du Passage Lemonnier, Noir Dessin Production, 2010

    [HAN1933] - HANS Dr., Histoire du Château de Crèvecoeur, Bulletin de la Société Verviétoise d'Archéologie et d'Histoire, tome XXIII

    [HAN1958] – HANQUET Pierre, Lezaack et de Fays, 1958

    [HAS1975] – HASQUIN Hervé, Le pays et les hommes, 1975

    [HAU1921] - VAN HAUDENARD Maurice, La seigneurie de Bétissart, dans Terre wallonne, Tome IV, n°22, pp. 264-269.

    [HAU1934] - VAN HAUDENARD Maurice, Le village d'Ormeignies et ses seigneuries, dans La Vie wallonne, 14ème année, n11, 1934, pp.343-360.

    [HAU1943] - VAN HAUDENARD Maurice, Chartes-lois accordées aux échevinages soumis au chef-lieu de Mons en Hainaut (1396-1445), dans Bulletin de commission royale d'histoire, CVIII, Bruxelles, 1943, pp 61 et suiv.

    [HER1874] - HERCKENRODE - Notice généalogique concernant la famille d'Hoop de Synghem, complément au Nobiliaire des Pays-Bas et du Comté de Bourgogne, Gand, 1874

    [HER1995] - VAN HERTEN Bart, La Belgique industrielle en 1850, MIM 1995 

    [HIL1961] – VAN HILLE Willy, Familes de Westflandre, 1961 à 1972

    [HOO] - Archives de la famille d’Hoop

    [HOO1872] – D’HOOP de SYNGHEM Jules-Ferdinand, Tableaux généalogiques concernant la famille d'Hoop de Synghem, ses ascendants et sa parenté, 1872 (modifié et complété par Jean-Léon d'Hoop de Svnqhem en 1924)

    [HOO1891] – D’HOOP Félix-Henri, La famille van Alstein, ses ascendants, descendants et leurs alliés, Vandermeulen Frères, Gand 1891

    [HOU1973] – HOUART Pierre, Souverains des Pays d'En-Bas (Belgique-Hollande-Luxembourg-Nord de la France, Tableaux dynastiques des origines à nos jours), 1973

    [HOV] – VAN DEN HOVE D’ERTSENRYCK Joseph, Histoire des Hove

    [HOV1805] - HOOVERLANT de BEAUWELAERE Adrien, Essai chronologique pour servir à l'histoire de Tournay, Lille 1805

    [HOV1972] – VAN DEN HOVE D’ERTSENRYCK Joseph, Histoire des Hove, 1972

    [HOU2008] - HOUTART Jean-François, Anciennes familles de Belgique, Office généalogique et héraldique de Belgique, dans Recueil LXI, Bruxelles 2008

    [HUD1985] - HUDEMANN-SIMON Calixte, La noblesse luxembourgeoise au XVIIIe siècle, Institut Grand-Ducal, Section historique et Publications de la Sorbonne, Luxembourg 1985 

    [HUY1844] – HUYTTENS DE TERBECQ, Les discussions du Congrès National, Bruxelles 1844-1845

    [HUY1989] - HUYGELIER J., De Slag van Orsmael-Gussenhoven (10 augustus 1914) : Het 3de regiment Lansiers en de 2. Kavallerie Division (28 juli – 10 augustus 1914), Gemeente Linter, 1989

    [IG] – L'Intermédiaire des Généalogistes, Bruxelles

    [IMH1710] – IMHOF Jacques Wilhem, Genelogiae Viginti Illustrum in Italia Familiarum, Amsteladami (Amsterdam), 1710

    [JAN1998] - JANSSENS Paul, Evolution de la noblesse belge depuis la fin du Moyen Âge, Crédit Communal, Collection Histoire in-8°, N° 93, 1998 (FOR1965) - FORGEUR, baron E., Généalogie de la famille Forgeur, 1965

    [JAN & DUE1992] - JANSSENS Paul et DUERLOO Luc, Armorial de la noblesse belge, du XVe au XXe siècle, Crédit Communal, Bruxelles 1992

    [JOS1956] – JOSE Mari, La Maison de Savoie, 1956

    [JOU1934] – JOUGLA de MORENAS Henri, Grand Armorial de France, Paris 1934 à 1952

    [JOZ1966] – JOZIC D., Jacques-Joseph Fabry, père de la Révolution liégeoise (1722- 18 août 1789), mémoire de licence de l’Université de Liège, 1966-1967

    [JOZ1980] – JOZIC D., Les débuts de la carrière politique de Jacques-Joseph Fabry, 1749-1752, dans le Bulletin de la Société royale Le Vieux-Liège, t.9, 1980

    [JUS1878] – JUSTE Théodore, Eugène Defacqz et Joseph Forgeur, membres du Congrès national, Librairie C. Muquardt, 1878

    [JUT1910] – JUTEN W.J.F., Genealogische Kwartierstaten der Nederlandsche Katholieken uit vroeger en later tijd, 1910

    [KEN1988] – KENNES Jacques, Notice généalogique sur la famille Moens, Livre premier, deuxième édition, 1988

    [KOL1940] – KOLLER Fortune, Annuaire des Familles Patriciennes des Belgique, 1940-1968

    [KOL1969] - VAN KOLLENBURG H., Archief van de heren van Oijen (1550-1899), ‘s-Hertogenbosch, 1969

    [LAI1850]- LAINÉ Paul, Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France, ou Recueil de preuves, mémoires et notices généalogiques, Paris 1850

    [LAN1967] – LANG Maurice, Descendants malmédiens de Charlemagne, 1967

    [LAR1994] - LARCIER, Le Droit nobiliaire et le Conseil héraldique (1844-1994), 1994

    [LAR2010] - Dictionnaire LAROUSSE, 2010

    [LAU1987] – DE LAUNOIS Jean, Généalogie Libbrecht, 1987

    [LCM2010] - Le Carnet Mondain, Les Editions C.L.B., Bruxelles, 2010

    [LEF1955] – LEFEVRE J., Notice généalogique sur la famille de Munck, 1955

    [LEJ1935] – LEJOUR E., Inventaire des archives de la famille Gobart , Archives Générales de Royaume, 1935

    [LEM1951] – LEMARCHAL Robert, Quelques familles de Verviers, 1951

    [LEM2006] - LEMAITRE Nicole, Les livres de raison en France (fin XIIIe-XIX siècles), Testo e senso (Studi sui linguaggi e sul paragone delle arti), n° 7, 2006

    [LES1950] – J. LESTOCQUOY J. et DE SELLIERS DE MORANVILLE Alb. (chevalier), Les Patriciens d'Arras sous la Renaissance, 1950

    [LEU1902] – DE LEUZE Amand, Familles de Leuze et de la Neuveforge, 1902

    [LEU1904] - LEURIDAN Th., abbé, Epigraphie ou Recueil des Inscriptions du Département du Nord ou du Diocèse de Cambrai, Lille 1904

    [LIE] – Archives de l'Etat à Liège

    [LIE1931] – Les Gens de robe liégeois et la Révolution de 1830, Conférence du jeune barreau de Liège – 1931

    [LIE1957] – DE LIEDEKERKE Guy (comte), Histoire de la famille de Gavre et de Liedekerke, Edition Tradition et Vie, 1957 et 1959

    [LIE1969] – DE LIEDEKERKE Raoul (comte), Lignée des Rasse, Bruges 1969

    [LIG1950] – DE LIGNE Albert (prince), Histoire généalogique de la Maison de Ligne, 1950

    [LIM1890] – Généalogie de Limon, Moniteur généalogique, fasc 1, 1890

    [LIG1950] - DE LIGNE (prince Albert), Histoire généalogique de la Maison de Ligne, éd. La Caravelle, Bruxelles 1950

    [LIN1982] – LINDEANS Leo, Voorouders in de Middeleeuwen, 1982

    [LIT1863] - LITTRÉ Emile, Dictionnaire de la langue française, éd. de 1863 et de 1872 à 1877

    [LOS1940] – LOSSEAU Léon, Le Hainaut, 1940

    [LUX1876] – Publication de la Société d'Histoire du Grand-Duché, tome XXXI-1876

    [MAE] – Archives de l'Etat à Maestricht

    [MAE1936] – DE MAERE Maurice, Généalogie de la famille de Maere depuis 1368 jusqu’en 1936, Bruxelles 1936

    [MAH1967] – DE MAHIEU A. (chevalier), V siècles d'histoire de la famille de Mahieu, Uitgave van het Stadsbestuur van Oudenaere, 1967

    [MAI1937] – MAIGRET DE PRICHES Gaspard, Nos familles de Maïtres de Forges (1446-1860), 1937

    [MAR1977] – MARTIN Georges, Histoire et Généalogie de la Maison de Rohan de Chabot et de Rohan-Chabot, 1977

    [MAR1988] - MARDAGA Pierre, Le patrimoine monumental de la Belgique : Wallonie, Province de Hainaut, 1988

    [MAR1980] – MARTIN Georges, Histoire et généalogie de la Maison de Croÿ, Lyon 1980

    [MAT1891] – MATTHIEU E., La pairie de Silly et ses fiefs, dans Annales du Cercle archéologique d'Enghien, 1891

    [MAU1981] - MAUS de ROLLEY Bertrand, Le château de Roumont sur Ourthe, in De woonstede door de eeuwen heen / Maisons d’hier et d’aujourd’hui (revue Bénélux trimestrielle, organe de l’Association royale des Demeures Historiques de Belgique et de la Nederlandse Kastelenstichting avec la collaboration de ‘Icomos’ Luxembourg), n° 50 de juin 1981, p. 2 à 31

    [MAZ2004] - MAZEAU Alain, Histoires d’anilles, Le monde des moulins, avril 2004

    [MEC] - Mémoire de la Société d'Etudes de Cambrai, tome 26, II, p. 443

    [MER] – Fonds Merghelynck

    [MER1969] – MERSCH Jules (membre de la Section historique de l'Institut grand-ducal), Les barons d'Huart, Biographie nationale du pays de Luxembourg, 1969

    [MET1911] – MET DEN ANCXT F., Recueil nobiliaire belge - Notices généalogiques, Bruxelles 1911 et 1914

    [MIC1978] – MICHEL Fernand, Histoire d’Embourg, 1978

    [MON] – Archives de l'Etat à Mons

    [MON1876] - MONNIER Clément, Histoire de l'abbaye de Cambron, in Annales du Cercle archéologique de Mons, t. XVII, 1876

    [MON1987] – MONTEYNE André, T'Serclaes, une famille bruxelloise, 1987

    [MOU1963] – MOUTON Charles M., Vieilles Familles Liégeoises, 1963

    [MUU1959] - MUULS (baron), Le maréchal comte de Chanclos, gouverneur d'Ostende et les siens, Carnets de La Fourragère, 1959

    [NEV1910] – NEVE Léon, Notices généalogiques sur la famille Nève originaire du Tournaisis et sur quelques familles alliées, Gand 1910

    [NOT1915] - NOTHOMB Pierre, Les barbares en Belgique, p. 27, préfacé par M.H. Carton de Wiart, Ministre de la Justice, Librairie Académique Perrin, Paris, 1915

    [NPB1760] - Nobiliaire des Pays-Bas, et du Comté de Bourgogne, 1760 à 1780

    [OCK1980] – OCKELEY Jaak, De Familie Verbrugghen, een oud geslacht uit het land van Aalst, dans Het Land van Aalst, Jaargang XXXII, 1980

    [OGHB] - Le Parchemin, Office généalogique et héraldique de Belgique

    [OGHB2] – Office Généalogique et Héraldique de Belgique, Tableaux de Quartiers

    [OKE1901] - O’KELLY de GALWAY (comte Alphonse), Dictionnaire archéologique et explicatif de la science du blason, Bergerac, 1901

    [OOG2003] - OOG IN OOG, Jef Arras, Willy Ceyssens, Bart De Keyser, Jos Jans, Myriam Lipkens, Tine Rock, Adriën Swartenbroekx, Jean-Jacques van Ormelingen, Hasseltse familieportretten en -objecten uit de 17de en 18de eeuw (tentoonstellingscatalogus), Stedelijk Museum Stellungwerff-Waerdenhof, 2003 

    [OOL1858] – Le Livre d'Or de l'Ordre de Léopold et de la Croix de Fer, Impr. Ch. Lelong, Bruxelles 1858

    [OPP1968] – VON OPPERSDORFF Wilhelm Hans (graf), Stammtafeln der Grafen von Oppersdorff, Frankfurt am Main, 1968

    [OVE1982] - VAN OVERSCHOT, Eindhoven, een samenleving in verandering, tome 1 : 1810-1920, Eindhoven 1982

    [PAE&RAI1996] - DE PAEPE J.L. et RAINDORF-GERARD Ch., Le Parlement belge 1831-1894. Données biographiques, Bruxelles, Commission de la biographie nationale, 1996, p.52

    [PAI1922] – LE PAIGE C., Généalogie de la famille de Bellefroid, Liège 1922

    [PAR] - Archives de la famille Parthon de Von

    [PAR1945] - PARTHON de VON Edouard (chevalier), Essai généalogique, non publié, 1945 (année de son décès)

    [PAT1970] – PATERNOSTRE DE LA MAIRIEU Claude-R., Tablettes du Brabant, t. 1 à 7, 1970

    [PAT1956] – PATERNOSTRE DE LA MAIRIEU Claude-R.Tablettes du Hainaut, 1956

    [PAT1984] – PATERNOSTRE DE LA MAIRIEU Marcel, Etudes Brabançonnes, 1984-1985

    [PER1946] - PERROY Edouard, Comptes rendus, Revue du Nord, Volume 28, Numéro 111, pp. 235 à 237, 1946

    [PIR1993] - PIRON Maurice, Anthologie de la littérature wallonne, p. 60, Editions Mardaga, 1993

    [POI1860] - POITEVIN M.P., Dictionnaire universel de la Langue française, 2 tomes, Paris, 1860

    [POP1863] – POPLIMONT Charles, La Belgique héraldique, 11 vol umes, Paris 1863-1867

    [POS1873] – POSWICK EugèneHistoire biographique et généalogique de la Noblesse Limbourgeoise, Liège, 1873

    [POS1951] - POSWICK Guy, Les délices du Duché de Limbourg, Verviers 1951, p. 105-110

    [RAX2000] - RAXHON P., Fabry Jacques-Joseph. In Mezen C., Le cimetière de Robermont, le Père-Lachaise liégeois. Grivegnée, Noir dessin production, 176 p. [cf. p. 54-56], 2000

    [REC1966] - Recueil de tableaux de quartiers de noblesse des familles nobles du royaume de Belgique, 1948-1966, Bruxelles, 1966

    [REN1955] – VAN RENYNGHE DE VOXVRIE, Tablettes de Flandres, 1955

    [RES1967] – VAN DER REST (baron), La famille van der Rest et ses alliances, dans Genealogicum belgicum, Bruxelles 1967 [ROG1856] – ROGER O., Mémoires et souvenirs de la Cour de Bruxelles, Bruxelles 1856

    [ROL1891] – ROLAND C.G. (curé à Balâtre), Histoire Généalogique de la Maison de Rumigny-Florennes, Westmael-Charlier, Namur 1891

    [RIE1887] - RIETSTAP J.B., Armorial général, tomes I et II, deuxième éd., Gouda, 1884-1887

    [RUZ] - Fonds RUZETTE, dans Archives d'Ath

    [RYC & JON1948] - DE RYCKMAN DE BETZ, baron F., et DE JONGHE D’ARDOYE, vicomte F., Recueil de tableaux de quartiers de noblesse des familles belges, Bruxelles, 1948

    [RYC & JON1957] - DE RYCKMAN DE BETZ, baron F., et DE JONGHE D’ARDOYE, vicomte F., Armorial général de la noblesse belge, Liège, 1957

    [SAN1983] - SANSSEN René, L’Hôtel de Ville d’Ath et sa reconstruction, 1983

    [SCH] - Fonds de Schaetzen (OGHB)

    [SCH1965] – SCHMITZ Yves, Les della Faille, 1965

    [SCH1861] – DE SCHOUTHEETE DE TERVARENT (chevalier), Notice historique et généalogique sur la Maison des barons de Villers, en Condroz descendant de celle de Warfusée, E. Dalchaert-Praet, St-Nicolas 1861

    [SCH1968 – DE SCHIETERE DE LOPHEM Albert, Histoire de la famille de Schietere, 1968

    [SCH1988] – SCHMITZ Yves et BOUSSE Alfons, Les van de Werve, 800 ans d'histoire, Bruxelles 1988

    [SEB] - Fonds Sebrechts (OGHB)

    [SEJ] - Archives de la famille de Séjournet de Rameignies

    [SEJ1477/1731] - SÉJOURNET Joachim & descendants, Extraict d'un vieu livre, manuscrit rédigé à Ath et environs, du XVe au XVIIIe siècle

    [SEY1924] – DE SEYN Eugène, Dictionnaire Historique et Géographique des Communes Belges, 1924

    [SIV1973] - SIVERY Gérard, Structures agraires et vie rurale dans le Hainaut à la fin du Moyen-Age, tome 2, p. 511, Universite de Lille III, Presses universitaires de Lille 1973

    [SME1973] – SMET Gilbert, Ath et sa région, 1973

    [SME1979] – DE SMET, Les della Faille d’Assenede, 1979-1980

    [SOI] – Annales du Cercle Archéologique du Canton de Soignies

    [SPE1963] – SPELKENS Emile, Le lignage Sleeus, Extrait des Tablettes du Brabant, t. V, 1963

    [STR1858] – VAN DER STRAETEN, Geslagtlyste, 1858

    [THI1937] – THIRY L., Histoire de l'ancienne seigneurie et commune d'Aywaille, Liège 1937

    [TOU] – Archives de Tournai

    [TRO1913] - DE TROOSTEMBERGH M., Recueil de tableaux de quartiers de noblesse des familles belges, 2 tomes, Bruxelles, 1913-1914

    [UDE1948] – D’UDEKEM DE GUERTECHIN Robert, Le château d'Heverlee et ses seigneurs, 1948

    [VER1940] – VERRIEST Léo, La bourgeoisie foraine à Ath, ACAA26, 1940

    [VER1943] - VERRIEST Léo, Un ‘Livre de Raison’ des Séjournet, notable lignée féodale du Pays d’Ath, Annales du Cercle archéologique du canton de Soignies, tome IX, 1943

    [VER1943B] – VERRIEST Léo, La draperie d’Ath, des origines au XVIIIe siècle, dans les Annales du Cercle Royal Archéologique d’Ath, tome XXIX, 1943

    [VER1957] – VERZYL Jean, Généalogie Raedt, 1957

    [VER1959] - VERRIEST Léo, Questions d’histoire des Institutions médiévales : Noblesse. Chevalerie. Lignages, Bruxelles, 1959

    [VIN1920] – VINCX Jozef (Rustend Hoofdonderwijzer), De Slag bij Orsmael-Gussenhoven, Uitgave L. Opdebeeck, Antwerpen, 1920

    [VIT1816] - VITON de SAINT-ALLAIS Nicolas, Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France, Paris, 1816

    [VLA1980] - Vlaamse Stam, p 356, 1980

    [VOR1885] – VORSTERMAN VAN OIJEN A.A., Stam- en Wapenboek van aanzienlijke Nederlandsche Familiën met Genealogische en Heraldische Aanteekeningen, Groningen 1885

    [VS] – Vlaamse Stam, Anvers

    [WAL1960] – DE WALQUE Jean et André, Histoire contemporaine de la famille van den Hove d'Ertsenryck, 1960

    [WAL2005] - de WALQUE Luc, La famille Fabri, 2005

    [WAL-BRU1980] - Communes de Belgique : dictionnaire d'histoire et de géographie administrative, t. II : Wallonie-Bruxelles, Bruxelles, 1980

    [WIL] - Archives de l’Association familiale de Wilde d’Estmael

    [WIL1998] – DE WILDE D’ESTMAEL Paul, en collaboration avec DE WILDE D’ESTMAEL Béatrice & HALFLANTS Eric, Généalogie de la famille de Wilde d’Estmael, juillet 1998

    [WIT1903] – WITTERT VAN HOOGLAND Everardus, De Nederlandse Adel, 1903-1945

    [WOE1930] – DE WOELMONT (baron), Notices Généalogiques, Paris, 1930

     

     

     RESSOURCES INTERNET

    [ANB1911] - de la Hamaide, dans Annuaire de la Noblesse belge 1911

    [ANL] – Archives nationales de Luxembourg

    [BAC2014] - BACHY Pierre, Peruwelz 1914-1918

    [BAI1854] – BAILLEUX F., Opéra ‘Li voyège de Chaudfontaine’, dans Théâtre Liégeois, Nouvelle Edition, 1854

    [BOG2009] - VAN BOGGET Jan, Zwartberg, 2009

    [BUL1908] - Bulletin de la Commission Royale d'Histoire, tome 77, Bruxelles 1908 

    [CHA2008] - CHÂTEAUX DE BELGIQUE, Runenborg

    [CHA2010] – CHAUDFONTAINE (commune de), Parc à Embourg, 2010

    [COU1831] - DE COURCELLES Jean-Baptiste, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du Royaume et des Maison princières de l’Europe, Paris 1831)

    [CRI2008] - CRICKILLON Jacques, Pierre della Faille, le poète ermite de Tromba, 12 avril 2008

    [DAV1915] - DAVIGNON Henri, vicomte, Belgium and Germany (Honour in war : forbidden methods of war. The protection of the wounded), p41, Thomas Nelson & Sons, London, mai 1915 

    [DDLM2011] - Histoire et généalogie de la famille de DESSUS LE MOUSTIER de PARIS et de ses alliances, 2011

    [DEC2001] – DECLERCQ Jacques, Descendance de Jean Goudelin et de Catherine Buisset, Fleurus 2001

    [DEL1] – DELCAMBRE Danny, Dépouillement systématique des matrices cadastrales des plans cadastraux parcellaires de Philippe-Christian Popp – Extractions particulières de la base de données ‘Noblesse’

    [DEN-LIL] - DENIS Philippe, Archives Départementales de Lille

    [DRO2009] – DROIXHE Daniel, Le marché de la lecture dans la Gazette de Liège à l’époque de Voltaire, Môriane, Université de Liège, 2009

    [DRO2010] - DROIXHE Daniel (avec le concours du Centre de philologie et d’histoire littéraire wallonne de l'U.L.B.), Chronologie de la vie culturelle en Wallonie au dix-huitième siècle, dans Groupe d’Etude du Dix-Huitième Siècle de l’Université de Liège, 2010

    [DRO2010B] - DROIXHE Daniel, Éloges de Bassenge. Un révolutionnaire liégeois dans la chanson et la poésie de son temps, dans Groupe d’Etude du Dix-Huitième Siècle de l’Université de Liège, 2010 

    [FAR2010] - FARCY Philippe, Roumont, merveille de l'Ardenne, in Châteaux de Belgique, 2010

    [GAI1858] - GAILLARD J., Bruges et le Franc ou leur magistrature et leur noblesse, tome II, Bruges 1858

    [GEN2010] - GENEANET

    [GOR & COR1991] - GORDILLO Africa et CORSO Carole, Souvenirs du Chemin de fer à Braine-le-Comte et Soignies, Le Soir, 13 mai 1991

    [GRI2015] - GRIMALDI Charlotte, Le Charte-loi de Bétissart accordée par Jehan Séjournet, in Clio-texte, un catalogue de têtes utiles à l'enseignement de l'histoire, 2015

    [HAS2010], HASSELTS ERFGOED LEXIKON, 2010

    [IOE2010] – INVENTARIS ONROEREND ERFGOED, De Inventaris van het Bouwkundig Erfgoed, “Kasteel van baron Braun » (ID:35760), 2010

    [JES2005] JESPERS Jean-Jacques, Dictionnaire des noms de lieux en Wallonie et à Bruxelles, Lannoo Uitgeverij, 2005, p. 180

    [LEC1] - LECLERCQ Daniel, Les Séjournet, seigneurs de Bétissart au XVème siècle, dans Bulletin de liaison dees Amis d'Angélique de Rouille ASBL, Ormeignies

    [LEC2] - LECLERCQ Daniel, La Charte-loi de Bétissart accordée par Jehan Séjournet le 15 novembre 1411, dans Bulletin de liaison dees Amis d'Angélique de Rouille ASBL, Ormeignies

    [LEC3] - LECLERCQ Daniel, Les pierres tombales des seigneurs de Bétissart, dans Bulletin de liaison des Amis d'Angélique de Rouille ASBL, Ormeignies

    [LEC4] - LECLERCQ Daniel, Ormeignies, Autreppe, La Rosière, Bétissart : problèmes de toponymie, dans Bulletin de liaison des Amis d'Angélique de Rouillé ASBL, Ormeignies

    [LEM2010] - Le Passage Lemonnier à Liège

    [LER1878] – LE ROY A., Biographies nationales VI : 827-845

    [MAL1904] - ‘t GETROUWE MALDEGHEM, Een kasteel afgebrand, 10 april 1904

    [MAT1] - MATTHIEU, Dénombrement des Feux de la Châtellenie d'Ath en 1469, ACAA, I, p. 60a

    [MEN1997] - MENNEN Vic, Genker straatnaamgeving in de twintigste eeuw, Mededelingen van de Vereniging voor Limburgse Dialect- en Naamkunde, Hasselt 1997

    [MIC2005] - MICHEL Fernand, Rues d'hier et d'aujourd'hui de la Commune de Chaudfontaine, Histoire et Toponymie, 2005

    [MOR & HAS1996] - MORTIER Roland et HASQUIN Hervé, Jean-François Vonck (1743-1792), in Etudes sur le XVIIIe siècle, Volume XXIV, Editions de l’Université de Bruxelles, 1996 

    [PET2008] – Peter L, Analyse van de Slag te Orsmael, in Forum Eerste Wereldoorlogl, Orsmael, 25 décembre 2008

    [PIR1921] - PIRENNE Henri, Histoire de Belgique : La fin du régime espagnol. Le régime autrichien. La révolution brabançonne et la révolution liégeoise, Bruxelles, Maurice Lamertin libraraire-éditeur, 1921

    [POS1951] - POSWICK Guy, Les délices du Duché de Limbourg, Verviers 1951

    [RAI2010] - BELRAIL, Ligne 123 : Geraardsbergen-Braine le Comte, 2010

    [REN2005] – RENARDY Christine, Liège et l’Exposition universelle de 1905, Fonds Mercator et Dexia banque, Liège 2005

    [SOE1913] - SOENS E., Vlamingen en Walen in de Abdij van St-Adriaan te Geraardsbergen, in Handelingen van het Tweede Vlaamsch Philologencongres, Gent, 20-21-22 septembre 1913

     Heureuse révolution au pays de Liège : le sang n’a pas coulé. Deux regards sur Liège, dans Le Soir du 3 mars 1989

    [SOI1989] - Heureuse révolution au pays de Liège : le sang n’a pas coulé. Deux regards sur Liège, dans Le Soir du 3 mars 1989

    [SPW2001] : SERVICE PUBLIC DE WALLONIE – Direction Générale opérationnelle - Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie, Promenade ‘A la découverte du cœur d’Embourg’, 13ème journées du Patrimoine en Wallonie, 2001

    [VIN1920] – VINCX Jozef (Rustend Hoofdonderwijzer), De Slag bij Orsmael-Gussenhoven, Uitgave L. Opdebeeck, Antwerpen, 1920 (éd. électronique 21 avril 2006)

    [WEA1867] - WEALE James, Tableaux de l’ancienne Ecole néerlandaise exposés à Bruges dans la grande salle des Halles, septembre 1867

    [WEIJ1963] – VAN DE WEIJER M. Ir, Aantekeningen bij de geschiedenis van eht geslacht 'van de Weijer' uit Sint-Huibrechts-Lille, in Het oude land van Loon, Limburgse Drukkerij Hasselt, 1963

     Archief Steendrukkerij van de Weijer (Utrecht) 1853-1974, in Persmuseum Amsterdam, 1990

    [WEIJ1990] – Archief Steendrukkerij van de Weijer (Utrecht) 1853-1974, in Persmuseum Amsterdam, 1990

    [WEIJ1995] – SEVERT Stef, Archief Steendrukkerij van de Weijer, in International Institute of Social History, 1995

    [WIK2010] - WIKIPEDIA

    - Ath, http://fr.wikipedia.org/wiki/Ath

    - Bétissart, http://fr.wikipedia.org/wiki/Bétissart

    Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017