VIII Jacques Séjournet

de blois,de brabant,de ghislenghien,de le vielleuze,le merchier,farinart,marokin,maroquin,marotkin,marochin,wallet1.1.4.6.14.6.4.6 | Jacques Séjournet, °bp Ath (Saint-Julien) 14 avril 1619 (susc : Jacques Farinart et Catherine Séjournet), † Blicquy (dans la maison du Quesnoit) 4 juin 1682, inh. à Blicquy. Qualifié d'écuyer, seigneur du Quesnoit dont il fit le relief le 25 février 1640, et de Cantaraine, dont il fit également le relief le 7 avril 1640. En 1647 il est cité comme bailli de Manage au Bois et de Verdin, bailli d'Aimeries et d'Hembise, pour le compte du marquis d'Aiseau. Et en 1651-52, on le rencontre aussi comme bailli de la terre et seigneurie de Dameries à Grandmetz. Au contrat de mariage, passé à Ath le 5 septembre 1647, Jacques comparaît à cet acte avec sa mère, veuve, et le sieur Jean de le Vielleuze, seigneur du Blocus, son cousin germain ; la future est accompagnée du sieur Jean Marokin, son frère et du sieur François de Blois, greffier de la ville et châtellenie d’Ath, son beau-frère, tous y demeurant. En 1647, Jacques est cité comme bailli de Manage au Bois et de Verdin, bailli d'Aimeries et d'Hembise, pour le compte du marquis d'Aiseau. Dans un chirographe athois du 29 novembre 1649, « le sieur Jacques Séjournet, écuyer, seigneur de Cantaraine, demeurant présentement à Beloeil, et son épouse Anne Marokin, dont enfants, achètent pour deux mille deux cent livres, six journels de terre en deux parties, qu’occupait ci devant à bail, le sieur Henry Séjournet son père, tenant au bois de Wilhouz, et un demi bonnier de terre tenant au chemin d’Ath à Maffle ». Et en 1651-52, on rencontre Jacques comme bailli de la terre et seigneurie de Dameries à Grandmetz.

Selon le chevalier Parthon, ses enfants partagèrent par acte du 6 janvier 1685, les biens de leurs parents et dans ce partage, l’aîné Charles eut la seigneurie de Cantaraine et Jacques, celle du Quesnoit,

x Ath 5 septembre (Saint-Julien le 8 septembre) 1647 Anne Maroquin (Marotkin, Marochin, Maroquin) ( tome 4 | Ancêtreclopédie 1025), bp Ath (Saint-Julien) 7 mai 1620 (susc : Jacques de Ghislenghien et Antoinette le Gay), † 7 septembre 1676, inh. à Blicquy à côté de son mari. Armes : écartelé au 1 et 4 de gueules, à la tête de lion rugissante d'or; au 2 et 3 d'or à la bande de gueules, à la bordure engrelée de sable.

xx Ath (Saint-Julien) 1 janvier 1681 Catherine Wallet, tt. Jean et Florent Wallet.

Du premier lit, neuf enfants, dont Jacques, qui suit IX/9.

1.1.4.6.14.6.4.6.1 | Charles-François Séjournet, ° Ath 16 mars 1649, bp. 17 mars 1649 à Saint-Julien (susc : Maître Godefroy Putem, pasteur de Beloeil, et Jeanne de le Vielleuze). Prêtre, il hérita la seigneurie de Cantaraine par acte du 6 janvier 1685.

1.1.4.6.14.6.4.6.| Marie-Claire Séjournet, °14 mars 1651, + 23 février 1683, célibataire.

1.1.4.6.14.6.4.6.3 | Françoise-Izabelle Séjournet, ° 14 avril 1653, + (en couche de son premier enfant) 27 août 1688, inh. à Blicquy, x 12 novembre 1684 Philippe-Antoine de Brabant, ° Lessines, fils de Charles, bp. Flobecq 22 mai 1626, licencié ès lois, homme de fief du Hainaut (1650), receveur du domaine de Flobecq et de Lessines, seigneur de la Haye-del-Motte, etc, et de Jeanne-Claire Cazier, bp. à Tournai, petit-fils de Philippe de Brabant, greffier du baillage de Lessines-Flobecq (1656/1657), et de Marguerite Dujardin, petit-fils de Nicolas Cazier, licencié ès lois, seigneur de Camphain, de Francquendael et du Broeucq, juré de Tournai, et de Jeanne-Claire van Rode, dame de Hoursin et de la Potterie à Acren

1.1.4.6.14.6.4.6.| Jacqueline-Angeline Séjournet, ° 7 octobre 1655, + Ath 20 février 1716, inh. aux Récollets, où elle était fille dévote.

1.1.4.6.14.6.4.6.| Jenne Séjournet, morte au bout de quelques semaines

1.1.4.6.14.6.4.6.| Christine Séjournet, morte au bout de quelques semaines

1.1.4.6.14.6.4.6.| Françoise Séjournet, morte au bout de quelques semaines

1.1.4.6.14.6.4.6.| Catherine Séjournet, ° 24 novembre 1659, + 5 novembre 1712, religieuse pénitente Récollectine à Fontaine-l’Evêque sous le nom de sœur Joséphine.

1.1.4.6.14.6.4.6.9 | Jacques Séjournet , qui suit IX

 

 Notice

Maroquin | jadis cette famille portait le nom Marotkin, Marotekin ou Warottekin. Suivant la « Table alphabétique des couples de l’entité d’Ath », éditée en octobre 1990 par le Cercle d’Histoire des Familles du pays d’Ath, Jacques Séjournet épousa à Ath (Saint-Julien) le 5 octobre 1647 Anne Marochin.

 

 Sources

SEJ1477/1731 / VER1943 / CAC&LEM1970 / FOR1976, p72 et 73 / DEC2001

Livre de raison des Séjournet | tome 1 | LE FIL DU TEMPS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017

Les commentaires sont fermés.